Johanna Siméant

Professeure de science politique à l’université Paris I, Johanna Siméant est l’auteure de nombreux ouvrages, parmi lesquels La cause des sans-papiers (1998), Le travail humanitaire (2002) et La grève de la faim (2009).