Une histoire de Jérusalem

Une histoire de Jérusalem

1850 – 1967

30,00

Jérusalem. Ville de la paix, selon la tradition biblique. Ville trois fois sainte. Cité des patriarches juifs, berceau du christianisme, lieu du voyage nocturne de Mahomet. Capitale pour deux peuples. Cœur du conflit israélo-palestinien.

1850. Endormie au fond d’une province de l’Empire ottoman, Jérusalem est une modeste cité levantine de 15 000 habitants. Juifs, musulmans, chrétiens grecs orthodoxes ou arméniens y vivent côte à côte dans leurs quartiers propres, derrière les remparts élevés par Soliman le Magnifique.

1917. La cité tombe aux mains des Britanniques. Londres promet l’établissement d’un Foyer national juif en Palestine. Trente ans plus tard, la bataille de Jérusalem précipite la ségrégation spatiale entre Juifs et Arabes. Jusqu’en 1967, deux Jérusalem vivent en se tournant le dos : Jérusalem-Ouest, la capitale de l’État d’Israël ; Jérusalem-Est, devenue jordanienne.

Des dernières décennies de la domination ottomane à la guerre des Six jours, Catherine Nicault retrace l’histoire accidentée de la Ville sainte, et s’interroge sur les origines du divorce entre ses populations. Un ouvrage indispensable pour comprendre la genèse du conflit actuel.

Ancienne élève de l’École normale supérieure (Ulm), Catherine Nicault est professeur à l’Université de Reims. Spécialiste de l’histoire des relations internationales et des Juifs à l’époque contemporaine, elle a notamment publié La France et le sionisme 1897-1948. Une rencontre manquée ? (Calmann-Lévy, collection  » Diaspora « , 1992), et collaboré à l’Atlas historique d’Israël 1948-1998 (Autrement, 1998)

  • Catherine Nicault

    Catherine Nicault est spécialiste de l’histoire des relations internationales et des Juifs à l’époque contemporaine.

9782271066572
06/03/2008
304
15.0 x 23.0 cm

Catherine Nicault était l’invitée de Monique Canto-Sperber sur France Culture dans l’émission « Questions éthiques » , jeudi 7 juin 2012 de 15h30 à 16h.

Du même auteur
Les médias en parlent