En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Newsletter

[E]réputation

Discipline : Communication

Publication date : 06/05/2016

Auteurs : Camille ALLOING

ISBN : 978-2-271-09190-1

Format : 14.0 x 22.0 cm

Reliure : Broché

Pagination : 288

[E]réputation

médiation, calcul, émotion

Camille ALLOING

25,00

Évaluer une entreprise, commenter un produit ou un service, « liker » un message promotionnel… Le Web produit des réputations. Si les organisations quantifient depuis de nombreuses années les opinions pour évaluer leurs réputations, et orienter leur prise de décision, en quoi le Web modifie-t-il ces approches ? Comment les dispositifs numériques calculent-ils, voire fabriquent-ils ce que l’on nomme couramment l’e-réputation ? Est-elle un nouveau moyen de s’orienter en ligne autant qu’une nouvelle forme d’autorité ? Dans cet ouvrage, la réputation en ligne est analysée et discutée selon quatre prismes : documentaire (comme un ensemble d’indicateurs), algorithmique (comme un élément de gouvernance des plates-formes web), affectif (comme un élément de nos sociabilités connectées) et managérial (car pour les praticiens la réputation numérique « se doit » d’être gérée par les organisations).

Camille ALLOING

Est maître de conférences en sciences de l’information-communication à l’IAE de l’Université de Poitiers. Après avoir été consultant et ingénieur R&D dans les domaines du management de l’information et de l’e-réputation, il consacre ses travaux universitaires aux questions des pratiques de consommation de l’information en ligne, spécifiquement sur des terrains organisationnels.

Revue de presse

" Finalement, l'e-réputation soulève des questions éthiques, comme celles du digital labor, c'est à dire l'idée selon laquelle certaines actions quotidiennes d'un internaute peuvent être associées à une forme de travail car génératrices de valeurs. " Margherita Nasi,...