En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Newsletter

La Méditerranée asiatique

Discipline : Géographie

Collection : Réseau Asie

Publication date : 15/01/2009

Auteurs : François GIPOULOUX

ISBN : 978-2-271-06785-2

Format : 15.0 x 23.0 cm

Reliure : Broché

Niveau de lecture : Facile

Pagination : 480

La Méditerranée asiatique

Villes portuaires et réseaux marchands en Chine, au Japon et en Asie du Sud-Est, XVIe-XXIe siècle

François GIPOULOUX
Indisponible

35,00

 

 

La Méditerranée au xive siècle, un modèle pour comprendre l'Asie de l'Est du xxie siècle ? C'est la thèse de François Gipouloux dans cette somme ambitieuse qui bouscule les représentations dominantes, avec pour illustration l'un des grands poumons de l'économie mondiale, un espace maritime bordé de villes-États, de pôles industriels et de places financières : la Méditerranée asiatique de Vladivostok à Singapour en passant par la mer Jaune et la mer des Célèbes. Un modèle géographique et institutionnel innovant, qui se caractérise par l'autonomie des centres urbains, une souveraineté diffuse et des pratiques d'affaires communes.

Aspirée par la dynamique à l'oeuvre dans ce corridor maritime, la Chine bascule lentement de son assise continentale, collectiviste et autarcique, vers l'Asie maritime, ouverte et commerçante. Elle réactive ainsi une tradition éteinte depuis la fin des grandes expéditions qui, au début du xve siècle, avaient conduit les flottes chinoises sur les côtes de l'Afrique.

Une étude fondamentale, dans la tradition des grands travaux de Fernand Braudel.

François Gipouloux, directeur de recherche au CNRS, enseigne à l'EHESS. Spécialiste de l'économie chinoise, il bénéficie d'une expérience de terrain de plus de quinze ans en Asie (Chine, Japon, Hong Kong).

Revue de presse

«  L'auteur s'appuie sur ses recherches liées aux échanges menés depuis la façade pacifique de l'Asie orientale ainsi que sur de nombreuses sources en chinois et japonais. […] Ces territoires apparaissent alors comme des foyers d'innovation, riches de leur diversité culturelle » Les Grands Dossiers de diplomatie , juin juillet 2012