En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Newsletter

Écrire le passé

Discipline : Histoire

Publication date : 21/10/2010

Auteurs : Sophie A. DE BEAUNE

ISBN : 978-2-271-07012-8

Format : 15.0 x 23.0 cm

Écrire le passé

Sophie A. DE BEAUNE

29,00

Qu’il s’agisse de données archéologiques ou d’archives écrites, le passé a toujours été instrumentalisé et interprété par les puissants – princes, conquérants, dirigeants – pour célébrer leur gloire ou légitimer leurs actes. L’écriture de l’histoire est aussi directement tributaire des lois qui légifèrent le droit d’accès aux sources, et n’est pas à l’abri de l’évolution des modes et des mentalités.

Les Romains de l’Antiquité voyaient leur passé d’une manière bien différente de la nôtre. De même, les historiens du Moyen Âge ne pouvaient l’envisager comme nous aujourd’hui. C’est donc à travers les yeux de nos prédécesseurs, parfois lointains, mais parfois presque nos contemporains, que cet ouvrage collectif invite à se pencher sur notre passé.

À l’heure où il est question de faire de l’histoire une discipline facultative dans l’enseignement du secondaire, les auteurs nous rappellent qu’elle ne se caractérise pas seulement par une accumulation de savoirs : elle peut aussi être un instrument de pouvoir. D’où la nécessité de transmettre les témoignages de l’histoire et de comprendre les ressorts cette discipline.

Sophie A. DE BEAUNE

Professeur à Lyon 3, Sophie A. de Beaune mène ses recherches dans le laboratoire mixte du CNRS « Archéologies et Sciences de l’Antiquité » à Nanterre. Elle a publié, entre autres, Notre Préhistoire. La grande aventure de la famille humaine (2016), Qu’est-ce que la Préhistoire ? (2016).

Revue de presse

  "L'historiographie s'intéresse le plus souvent à l'histoire, rarement à la préhistoire, encore moins au lien entre les deux. C'est à ce dialogue peu fréquent que nous sommes invités à présent." Bruno Poucet, L'Ours , septembre / octobre 2011    ...