En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Articles à la une

Voir les actualités

Newsletter

Revue Germanique Internationale 12

Discipline : Histoire

Collection : Revue germanique internationale

Publication date : 08/11/2010

Auteurs : WOLF FEUERHAHN. PASCALE RABAULT-FEUERHAHN

ISBN : 978-2-271-07096-8

Format : 17.0 x 24.0 cm

Pagination : 258

Revue Germanique Internationale 12

La fabrique internationale de la science: les congrès scientifiques de 1865 à 1945

WOLF FEUERHAHN. PASCALE RABAULT-FEUERHAHN

30,00

Au XIXe siècle se développèrent de nouveaux lieux de savoirs: les congrès scientifiques internationaux. Entre 1850 et 1950, véritables fabriques internationales de la science, ils font événement bien au-delà des cercles savants. Placés sous le patronage de grandes personnalités politiques, ils investissent les villes organisatrices et font la une des journaux, a fortiori lorsqu’ils sont couplés à l’organisation d’expositions universelles.
Les congrès scientifiques internationaux offrent un bon observatoire de la construction de la science à l’échelle internationale. Dans un contexte de spécialisation et de disciplinarisation croissantes des domaines scientifiques, leur organisation pose des questions cruciales touchant à la délimitation et la structuration du champ concerné. Ils favorisèrent ainsi la standardisation d’outils disciplinaires, la reconnaissance de nouvelles théories, la mise en place de projets internationaux ou l’émergence de nouvelles disciplines.
Mais les congrès témoignent aussi de la plasticité de pratiques scientifiques qui se comprennent tantôt comme nationales, tantôt comme universelles. Jusqu’à la Première Guerre mondiale, l’Allemagne, principale puissance scientifique, cristallise les rivalités. Le boycott dont elle fera l’objet dans les réunions scientifiques de l’Entre-deux-guerres révèle l’incidence du politique dans l’organisation des congrès. L’idéal d’universalisme scientifique est en outre mis à mal par l’absence quasi complète de l’Asie, de l’Amérique du Sud, de l’Afrique et de l’Océanie.