En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Articles à la une

Voir les actualités

Newsletter

Mesures à haute résolution dans l'environnement marin côtier

Discipline : Catalogue

Collection : CNRS Alpha

Publication date : 10/06/2016

Auteurs : François G. SCHMITT, Alain LEFEBVRE

ISBN : 978-2-271-08592-4

Format : 19.0 x 26.0 cm

Reliure : Broché

Pagination : 164

Mesures à haute résolution dans l'environnement marin côtier

François G. SCHMITT , Alain LEFEBVRE

25,00

Les systèmes d’observation et de surveillance de l’environnement marin côtier s’appuient sur des programmes de mesures pour lesquels l’échantillonnage est généralement mensuel ou bi-mensuel. Cette approche est qualifiée de traditionnelle, basse résolution ou « basse fréquence » en écologie marine. Face à la variabilité de cet environnement, à sa structuration par des phénomènes physiques liés aux marées, à la météorologie, mais aussi face à la variabilité de sa réponse aux pressions naturelles et anthropiques, il est devenu nécessaire, pour mieux surveiller, comprendre et prévoir son évolution, de mettre en œuvre des systèmes de mesures automatisées à haute fréquence ou haute résolution (infra-horaire). Ainsi, grâce à l’évolution des technologies, de nombreux systèmes de mesures ont été déployés dans des environnements contrastés, afin de mieux comprendre la dynamique de ces écosystèmes. Certains s’intéressent davantage aux paramètres physico-chimiques, alors que d’autres considèrent également le compartiment biologique, et en particulier le phytoplancton.

L’objectif de cet ouvrage est de présenter un bilan des systèmes de mesures à haute résolution à l’échelle nationale française : de l’installation à la mise en œuvre, en passant par les aspects logistiques et techniques. Il s’agit aussi de proposer un aperçu des méthodes d’exploration, d’analyse et de modélisation des données qui en sont issues. Ce bilan est issu des contributions de chercheurs biologistes, physiciens, numériciens rassemblés les 12 et 13 juin 2014 à Boulogne-sur-Mer dans le cadre d’un colloque intitulé « Instrumentation haute fréquence pour l’observation et la surveillance de l’environnement marin », organisé à l’occasion du dixième anniversaire de la station de mesures MAREL Carnot, et dirigé par François G. Schmitt, directeur de recherche au CNRS et Alain Lefebvre, chercheur à l’Ifremer.