En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Newsletter

La joie du passeur

Discipline : Litterature / Linguistique

Publication date : 03/10/2013

Auteurs : Georges-Arthur GOLDSCHMIDT

ISBN : 978-2-271-07754-7

Format : 22.0 x 14.0 cm

Pagination : 192

La joie du passeur

Georges-Arthur GOLDSCHMIDT

20,00

La vie et l’oeuvre de Georges-Arthur Goldschmidt sont un aller et retour permanent entre l’Allemagne où il naît en 1928 et la France où, devenu français, il s’est installé depuis la guerre. Mais aussi entre l’histoire et la langue de ces deux pays longtemps ennemis. Il écrit le plus souvent en français et traduit de l’allemand. Son oeuvre se partage entre des fictions ou récits, pour certains d’inspiration autobiographique, des essais littéraires, et des traductions devenues fameuses de Nietzsche ou de Peter Handke.

Homme de revues, se jouant des frontières des disciplines, il a publié de nombreux articles dans La Quinzaine littéraire, Allemagnes d’aujourd’hui, L’écrit du temps, Europe, Critique, Romantisme, Che vuoi ?. C’est à la découverte de cette activité critique, nourrie par une exceptionnelle acuité et un revigorant nonconformisme intellectuel qu’invite cet ouvrage. Qu’il s’agisse de la langue d’Heidegger, imprégnée de l’idéologie nazie ou de l’oeuvre de Heine, des rapports auteurtraducteur, des difficultés de traduire Freud en français, de l’expression de l’espace dans la littérature, le même esprit libre et la même fraîcheur d’approche se montrent à l’oeuvre.

Georges-Arthur GOLDSCHMIDT

Georges-Arthur Goldschmidt a traduit entre autres Nietzsche, Kafka, Handke. Il est également l’auteur de récits et d’essais. Il a publié récemment Heidegger et la langue allemande(2016).

Revue de presse

Presse: "Brillant dans l'analyse engagée et l'éreintement renseigné. Goldshmidt l'est aussi dans l'étreinte, quand il embrasse ses auteurs adorés et l'acte de traduire." Alexis Brocas, Le Magazine littéraire , octobre 2013.   "Ce n'est pas son histoire personnelle que raconte ce...

Du même auteur

À l’insu de Babel
Georges-Arthur GOLDSCHMIDT
À l’insu de Babel
Georges-Arthur GOLDSCHMIDT
Heidegger et la langue allemande
Georges-Arthur GOLDSCHMIDT