En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Newsletter

Revue Germanique Internationale 17

Discipline : Philosophie

Collection : Revue germanique internationale

Publication date : 07/05/2013

Auteurs : Michel ESPAGNE

ISBN : 978-2-271-07611-3

Format : 17.0 x 24.0 cm

Pagination : 168

Revue Germanique Internationale 17

L'herméneutique littéraire et son histoire Peter Szondi

Michel ESPAGNE

30,00

La réception de Peter Szondi (1929-1971) en France est loin d’être achevée et ce recueil entend contribuer à lui redonner son élan. Les travaux de ce germaniste, à la fois philologue et philosophe, ont d’abord touché au drame moderne, à ses interprétations et aux débats sur les définitions du genre tragique tels qu’ils se sont développés principalement au sein de l’Idéalisme allemand ; mais l’ensemble des textes posthumes désormais disponibles offre de riches matériaux à la relecture de Hölderlin, à la compréhension de Celan, avec qui Szondi entretenait une relation d’amitié et de connivence, à l’intelligibilité de Benjamin. Szondi a également entrepris de reconstruire une histoire intellectuelle de l’herméneutique au sens large depuis le XVIIIe siècle, en ouvrant sur le fond la discussion avec le courant heideggérien (Dilthey, Gadamer), c’est-à-dire en cherchant à donner à l’herméneutique une assise méthodologique qui ne se confonde pas avec une philosophie au regard de qui les textes n’auraient d’autre fonction que de se fondre en une seule tradition dont le déploiement obéirait à une dynamique toute autre. Szondi cherche à redonner aux textes leur singularité, leur ancrage historique et tout à la fois leur historicité propre qui n’est pas le reflet d’un contexte ni la série des manifestations d’une tradition, mais la marque de leur prise de position dans l’histoire, la signature d’une innovation esthétique. La portée de son travail dépasse largement son cadre initialement germaniste : il réclame qu’on perfectionne une méthode au sein d’une « science du singulier » et implique donc une révision simultanée des conceptions du langage, de l’historicité et du statut des textes.

Du même auteur

Bordeaux-Baltique
Michel ESPAGNE
La Poésie de Heinrich Heine
Isabelle KALINOWSKI , Michel ESPAGNE
Les Etudes germaniques en France
Michel ESPAGNE , Michael WERNER
Revue germanique internationale 1 et 2
Michel ESPAGNE
Revue Germanique Internationale 11
Michel ESPAGNE
Revue Germanique Internationale 14
Michel ESPAGNE
Revue Germanique Internationale 16
Michel ESPAGNE
Revue Germanique Internationale 19
Michel ESPAGNE
Revue germanique internationale 20
Michel ESPAGNE
Revue germanique internationale 21
Michel ESPAGNE