Talleyrand

Talleyrand

Dernières nouvelles du Diable

19,00

Après l’immense succès de son Talleyrand, Emmanuel de Waresquiel prolonge sa réflexion sur cette figure fascinante, amorale et géniale, en une série d’études nourries de sources nouvelles et inédites que l’on lira comme le complément indispensable à la biographie de l’homme d’État. Grand seigneur corrompu, cynique absolu, charmeur irrésistible, multiple, paradoxal et successif, ce diplomate au long cours, l’homme aux treize serments et le ministre d’un demi-siècle a tout négocié : la Révolution, l’Empire, les Bourbons, la paix, l’Europe, son mariage, sa fortune et jusqu’à sa mort.

Emmanuel de Waresquiel nous rappelle qu’au-delà des trahisons et des reniements, l’évêque défroqué fut un fils des Lumières, un libéral convaincu habité par l’idée que la raison devait toujours l’emporter sur les sentiments, et le calcul des possibles sur l’utopie. Il nous montre le diplomate en action, le manoeuvrier et le visionnaire, le négociateur de Presbourg, Erfurt, Tilsit, Paris et Vienne, le théoricien et l’inventeur du principe de légitimité. Il nous montre aussi l’homme d’affaires aux prises avec son « immense fortune ». Il nous montre le formidable metteur en scène de son propre personnage, l’homme tapi dans son ombre, l’étiquette et les convenances comme l’intimité et l’abandon, le savoir-faire et le savoir-vivre. L’homme de fer, l’homme à la volonté absolue qu’a été Talleyrand, apparaît derrière les masques, la pudeur et les secrets, derrière la légèreté et la douceur de vivre. Un homme qui aura laissé la France moderne en héritage.

  • Emmanuel de Waresquiel

    Historien et biographe, Emmanuel de Waresquiel est l’auteur de nombreux livres ayant rencontré un grand succès critique et public ...

9782271072375
08/09/2011
216
14.0 x 22.0 cm

  • Presse

« Le contenu est à la hauteur de la promesse. »

Actualité de l’histoire, mars 2012

 

« Ce travail remarquablement informé, rondement mené, varié en ses approches, mente le réel succès qu’il connaît. »

Jean-Marie Goulemot, La Quinzaine littéraire, 1er mars 2012

 

« Cet essai vaut surtout par la description affinée des conditions de la paix de Vienne (sept 1814-jum 1B15] qui fut remise en cause par le retour de l’Empereur. On voit paraître un ami de Talleyrand, tout aussi retors que lui, Fauché duc d’Otrante responsable à Lyon de milliers de morts mitraillés ou guillotinés en guelques semaines. »

A.V., La mémoire des arts, janvier – février 2012

 

« Waresquiel n’en finit pas de se pencher sur ce personnage qui a su composer sa vie et son style. »

S.B. Le Courrier français (édition Charente), 20 décembre 2011

 

« Changez de perspective, vous changez l’homme ! En plus, c’est écrit avec élégance »

Christophe Bordas, Le Courrier de l’Ouest, et Presse Océan, 9 décembre 2011.

 

« Fort de sa familiarité avec lui, Emmanuel de Waresquiel ajoute à sa précédente biographie, parue en 2003, des pages qui éclairent le personnage et présentent quelques-uns des épisodes de sa longue carrière de diplomate. »

Historia, novembre 2011

 

« Ce nouvel opus se compose de textes inédits. »

L’Histoire n° 369, le 10 novembre 2011.

 

« C’est l’infinie complexité de cet homme que décrypte Emmanuel de Waresquiel dans cet ouvrage fort agréable à lire. »

Alexis Fourmont, parutions.com, 5 octobre 2011

 

« En s’appuyant principalement sur des documents inédits, Waresquiel complète son portrait du personnage. Sans gommer sa part sombre, il montre la cohérence d’une existence qui, de bout en bout, se voulut au service des libertés et d’une certaine conception de l’Europe. »

Philippe Maxence, Le Figaro Magazine, 24 septembre 2011

 

« Après sa biographie du Diable boiteux parue en 2003 chez Fayard, Emmanuel de Waresquiel propose cette fois ci un essai qui, en peu de pages et en faisant appel à plusieurs documents inédits, met en lumière la cohérence de la vie, des idées et de l’action du diplomate. »

Blaise de Chabalier, Le Figaro littéraire, 8 septembre 2011

 

« L’« apprenti », passé maître dans l’art de la biographie depuis son Talleyrand publié en 2003, rassemble dans le présent ouvrage des textes qu’il a confiés ces dernières années a différents journaux et revues et qui composent un portrait du prince de Bénévent à la manière impressionniste »

Bruno Calvès, Revue du Souvenir Napoléonien, avril/juin 2012

 

 » Emmanuel de Waresquiel nous a enchantés avec son « Talleyrand » (éd. CNRS). Le prince de Chalais a su composer sa vie et son style. « 

Echos judiciaires girondins, 27 mai 2014.

Juliette Rigondet dresse un élogieux portrait d’Emmanuel de Waresquiel dans L’Histoire, le 25 octobre 2016

 

  • Radio et télé

Emmanuel de Waresquiel était l’invité de Jean-Noël Jeanneney sur France Culture dans l’émission « Concordance des temps », samedi 19 mai 2012, de 10h à 11h.

 

Emmanuel de Waresquiel était l’invité de Jean-Pierre Elkabbach dans « Bibliothèque Médicis » le 2 décembre 2011 sur Public Sénat.

 

Emmanuel de Waresquiel était l’invité du « Livre du jour » de Philippe Vallet sur France Info le 25 novembre 2011. 

 

Emmanuel de Waresquiel était l’invité de Philippe Arondel sur Fréquence protestante dans l’émission Midi magazine, de 12 heures à 13 heures, le 20 octobre 2011.

 

Talleyrand – Dernières nouvelles du Diable a été chroniqué dans l’émission « Passé Présent » diffusée sur Radio Judaïca le 06 octobre 2011 à 9h.

 

Emmanuel de Waresquiel était l’invité de Michel Field sur la chaîne Histoire dans l’émission Historiquement show, le vendredi 23 septembre à 19 heures 30 et 22 heures 30.

 

Emmanuel de Waresquiel était l’invité de Franck Ferrand sur Europe 1 dans l’émission Au coeur de l’histoire, vendredi 2 septembre 2011, de 13 heures à 14 heures.

 

Du même auteur
Les médias en parlent