Être mère

Être mère

XVIIIe-XXIe siècle

20,00 (Disponible en numérique)

La mère est une femme qui a mis un enfant au monde : telle en est la définition minimale et purement biologique. En effet, si la maternité a pu être vécue, ou présentée, comme un destin, une vocation, voire une fatalité, les découvertes scientifiques autant que l’évolution des mœurs et les transformations de la société en font une capacité propre à la femme, capacité qu’elle pourra sans doute choisir d’exercer, mais qui ne l’oblige en rien. Support d’un imaginaire qui a nourri la littérature et les arts, la mère est une fi construite historiquement et sociologiquement.

C’est l’ordre chronologique qu’a choisi Patricia Ménissier pour saisir cette figure centrale de l’imaginaire européen : du XVIIIe siècle, période charnière où le statut de la femme et la question de l’éducation sont débattus, à nos jours, où la maternité prend de multiples formes. Autant de tentatives de rapprochement et de dissociation entre deux identités, celle de la femme et celle de la mère, longtemps confondues et qui tendent à se distinguer de plus en plus.

Saisir les diverses actualisations de la figure maternelle et mesurer les conséquences de ces bouleversements sur les représentations et la place des mères dans la société actuelle, tel est le propos de ce livre qui ouvre sur une défi et de l’« être mère » aujourd’hui.

 

  • Patricia Ménissier

    Spécialiste de la littérature du XVIIIe siècle, est l’auteur d’une thèse intitulée Les amies de Voltaire dans la correspondance (2007).

9782271089137
06/05/2016
208
19.0 x 28.0 cm

« Tout l’intérêt de cet ouvrage, qui s’appuie sur les proses de philosophes, de romanciers, de médecins, de militantes féministes, etc, est de nous donner à voir comment cette fonction a pu être pensée depuis le 18ème siècle jusqu’à nos jours. » 

Thomas Lepeltier, Sciences humaines, juillet 2016

« La révolution contraceptive, la révolution sexuelle et la révolution de la procréation médicalement assistéee ont induit, en la matière, des boulversements majeurs dont nous ne sommes toujours pas revenus. La maternité se conjuge bel et bien au pluriel. » 

Juliette Cerf, Télérama18-24 juin 2016

« Patricia Ménissier étudie l’évolution de la figure maternelle du XVIIIe siècle aux années 70 et l’émancipation féminine. »

Yannick Ripa, Libération, 10 août 2016.

Les médias en parlent