Spinoza, philosophe grammairien

Spinoza, philosophe grammairien

25,00 (Disponible en numérique)

L’Abrégé de grammaire hébraïque de Baruch Spinoza (le Compendium grammatices linguae hebraeae) parut en 1677 à Amsterdam dans l’édition latine de ses oeuvres posthumes. Il avait été rédigé à la demande de ses amis qui s’intéressaient à l’étude de l’hébreu et connaissaient ses compétences en la matière. L’intention explicite de Spinoza dans cet ouvrage avait été d’expliquer la grammaire hébraïque « selon la méthode géométrique » et d’écrire une grammaire d’une langue vivante plutôt que celle de la langue biblique. De toutes ses oeuvres, celle-ci, inachevée, est la moins connue et étudiée, et fut longtemps considérée comme un texte marginal.
Les contributions publiées dans le présent ouvrage tendent à resituer le Compendium dans le contexte culturel, linguistique, religieux et intellectuel de l’Europe du xviie siècle. Elles visent à en éclairer les sources, à analyser la méthode élaborée par Spinoza dans sa grammaire, à mettre en rapport ses idées linguistiques avec les principes de sa philosophie, en particulier celles du Traité théologico-politique.
Ainsi l’Abrégé pourrait-il être reconsidéré comme une création originale et essentielle au sein du corpus spinoziste.

  • Jean Baumgarten

    Jean Baumgarten, directeur de recherche au CNRS et au Centre de recherches historiques de l’EHESS, est spécialiste de la littérature yiddish ancienne et de l’histoire culturelle du judaïsme ashkénaze.

  • Irène Rosier-Catach

  • Pina Totaro

,
9782271118950
14/02/2019
296
15.0 x 23.0 cm
Du même auteur
Les médias en parlent