L’empire du signal

De l’écrit aux écrans

25,00 (Disponible en numérique)

Les écrans numériques nous sont aujourd’hui devenus indispensables. Disponibles, rapides, ils répondent infailliblement. Leur omniprésence, leur usage coutumier, ne permettent pas, au-delà des rituelles proclamations de risques d’addiction, d’apprendre à discerner les métamorphoses de nos vies qui se produisent par eux.
Cet ouvrage nous invite à quitter notre position d’utilisateur et à chercher des éléments de compréhension de la transformation digitale dans les théories de l’écriture. À l’heure où le traitement par le signal, la rationalité technique et l’automatisation investissent de plus en plus nos interactions sociales, l’art de lire et de déchiffrer les signes, le travail d’appropriation du sens,
fournissent un antidote, offrent des ressources insoupçonnées pour nous aider à développer une intelligence des contextes.
Nos petits écrans du quotidien sont ainsi interrogés par Pierre-Antoine Chardel comme des expériences existentielles à part entière, engageant notre condition d’être interprétant, tout autant que l’avenir de nos sociétés démocratiques.
Il est encore temps d’intervenir sur l’évolution de nos sociétés hyper-connectées en favorisant l’épanouissement des subjectivités créatives, dont l’avenir demeure à écrire, par-delà l’empire du signal qui croît.

  • Pierre-Antoine Chardel

    Docteur en philosophe et sciences sociales, habilité à diriger des recherches de l'Université de Paris (Faculté des SHS - Descartes), Pierre-Antoine Chardel est professeur à IMT-BS (Institut Mines-Télécom Business School), membre de l’Institut Interdisciplinaire d'Anthropologie du Contemporain (IIAC, UMR 8177, CNRS / EHESS) et chercheur invité au MédiaLab de Sciences Po- Paris ...

9782271093424
11/06/2020
320
15 x 23 cm

« L’ouvrage remet en cause la prévalence de la visibilité et de l’hyper-connexion abordées par les motifs de l’implicite, de l’absence, de la distance, du silence et du non-dit. […] Très informés, il propose un recul phénoménologique et herméneutique, aiguillonné par le souci d’un éthique des pratiques numériques. »

Revue de métaphysique et de morale, octobre 2020

« Loin de jeter l’anathème sur les nouvelles technologies et l’omniprésence des écrans dans notre quotidien, Pierre-Antoine Chardel leur reproche plutôt la passivité qu’ils peuvent générer. […] Un essai dense et enrichissant qui reflète l’érudition de l’auteur. Il amène le lecteur à approfondir sa réflexion sur le sens existentiel et lui donne surtout la possibilité d’établir des liens entre son texte et une multitude de pensées d’un grand nombre d’auteurs. »

Revue politique et parlementaire, octobre 2020

Du même auteur
Les médias en parlent