En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Newsletter

LE RÉCIT DES VOYAGES ET PÈLERINAGES DE JEAN DE TOURNAI 1488-1489

Discipline : Histoire

Collection : Sources d'histoire médiévale

Publication date : 31/08/2017

ISBN : 978-2-271-11624-6

Format : 15.5 x 24.0 cm

Reliure : Broché

Pagination : 386

LE RÉCIT DES VOYAGES ET PÈLERINAGES DE JEAN DE TOURNAI 1488-1489

60,00

                    Édité par Béatrice Dansette et Marie-Adélaïde Nielen

Après les années 1450, de nombreux voyageurs occidentaux naviguent depuis Venise vers Jérusalem pour gagner leur salut, malgré les plus grands périls. Leurs récits de pèlerinage, constituant un important corpus, sont de précieux témoins des liens existant depuis le ive siècle entre l’Europe et la Terre sainte.

Un marchand de Valenciennes, Jean de Tournai, en pèlerinage de 1488 à 1489 vers Rome, Jérusalem et Saint-Jacques de Compostelle, nous a laissé une relation de ses voyages mouvementés, riche de renseignements sur les régions qu’il traverse et la montée de l’individualisme qui caractérise cette époque pré-humaniste. En cette fin du XVe siècle, son texte, très vivant et précis, traduit également les bouleversements que connaissent l’Occident et le Proche-Orient et les rapports très conflictuels entre les Turcs ottomans, récents maîtres de Constantinople, et les puissances européennes, qui redoutent de ne pouvoir endiguer le flot turc.

...................................................................................................................................................................

Béatrice Dansette, docteur en Histoire, est spécialiste des récits de pèlerinage du Moyen Âge.

Marie-Adélaïde Nielen, archiviste-paléographe, conservateur en chef aux Archives nationales, est spécialiste des croisades et des États latins d’Orient, auxquels elle a consacré sa thèse d’École des Chartes.