Pierre Schoendoerffer


  Imprimer Cinéma
23/02/2012
Bénédicte Chéron
978-2-271-07143-9
15 x 23 cm
292

26,60 € TTC

25,27 € TTC

(remise de 5 %)




La 317e section (1964), La section Anderson (1966), Le Crabe-Tambour (1976) : beaucoup des films de Pierre Schoendoerffer sont devenus cultes.

L’aventure, les guerres de décolonisation, tel est l’univers du grand cinéaste, ancien cameraman de l’armée qui participa au conflit indochinois. Né en 1928 dans une famille alsacienne, Pierre Schoendoerffer fait partie de ceux qui furent marqués par la défaite de 1940, l’Occupation, la Guerre froide. En Indochine, il se lia à une génération de jeunes officiers qui allait être prise dans le chaos de la guerre, de l’Asie du Sud-Est à l’Algérie.

Devenu cinéaste, quelle relation entretient-il avec l’histoire ? Contribue-t-il à l’édification d’un récit national de la décolonisation alors que les créations littéraires et cinématographiques sur ces combats demeurent rares ou polémiques ? Et quelle part donner à son oeuvre romanesque ? C’est entre fiction et histoire que Bénédicte Chéron nous présente cet artiste hors norme.

Un essai stimulant qui renouvelle en profondeur notre connaissance d’une oeuvre sensible et révélatrice des pulsations de l’histoire.

Bénédicte Chéron est diplômée de Sciences Po Paris. Docteur en histoire, elle a soutenu sa thèse sur le cinéma de Pierre Schoendoerffer. Ses travaux portent sur la relation entre l’image, la mémoire et l’histoire, sur les guerres d’Indochine et d’Algérie ainsi que sur la représentation du fait militaire et guerrier.

  • Presse

Bénédicte Chéron a donné un entretien au blog http://guerres-et-conflits.over-blog.com/ le jeudi 23 février 2012.

 

"L'auteur se penche sur la contribution de Schoendoerffer à "l'édification d'un récit national"."

Philippe Chapleau, Blog Lignes de défense, 12 mars 2012.

 

Bénédicte Chéron a donné un entretien Secret défense, le blog de Jean-Dominique Merchet (Marianne) le 14 mars 2012.

 

Bénédicte Chéron a été interviewée par Anne Chaon pour l'Agence France Presse le 14 mars 2012.

 

"Le beau livre de Bénédicte Chéron, issu de sa thèse, qui sort providentiellement au moment de la mort de son sujet, tente de faire partager cette fascination au grand public, et y réussit sans nul doute." Jacques de Guillebon, Causeur.fr, 16 mars 2012.

 

Bénédicte Chéron a été interviewée dans Valeurs actuelles le 22 mars 2012 par Fabrice Madouas et Frédéric Pons.

 

"ll s'agit non d'une classique bio-filmographie, maîs d'une étude plus exigeante, adaptée d'une thèse de doctorat en Histoire, sur le sens d'une oeuvre dont le support, l'image filmée, a une aptitude particulière à représenter les événements historiques."

Edouard Huber, Famille chrétienne, 22 mars 2012.

 

Bénédicte Chéron a été interviewée par Olivier Kempf pour le blog egeablog.net, le 23 mars 2012.

 

"Schoendoerffer était le plus américain des cinéastes français et le plus français de nos cinéastes."

Christian Authier, L'Opinion indépendante, 27 mars 2012.

 

"L’historienne Bénedicte Chéron a publié le premier essai d'envergure sur l'univers de cet ancien du Service cinématographique des armées, trois semaines avant sa mort."

Jean-Claude Jaeger, Armées d’Aujourd’hui, avril 2012.

 

"Schoendoerffer aura sans doute été le premier a réaliser au cinéma ce qu'Homère fit il y a trois mille ans avec l'écrit : raconter l'épopée veritable, celle qui dans la guerre ne parle pas de la guerre, celle qui ne raconte pas l'histoire plate des successions linéaires de batailles, mais celle qui chante l'homme prisonnier, parfois volontaire, de ce fatum."

Jacques de Guillebon, La Nef, avril 2012.

 

"Un essai qui intéressera aussi bien les cinéphiles que les passionnés de l'histoire militaire francaise de la seconde moitié du XXe siècle."

Guerres et histoire, avril 2012.

 

"« Je n'ai pas cherché afaire oeuvre de moraliste », dit-il dans le passionnant ouvrage que lui consacre aujourd hui Benédicte Chéron…"

Vincent Tremolet de Villers, Le Figaro Histoire, avril-mai 2012.

 

"Ce livre est un intéressant retour sur le parcours de Schoendoerffer l’aventurier, le cinéaste, le soldat de l’image, le marin mais aussi le petit garçon qui n’osait se rêver un jour écrivain. […] Le genre de rétrospectives qu’il faut renouveler dès que l’occasion se présente."

Romain Mielcarek, ActuDéfense, 2 avril 2012.

 

Bénédicte Chéron a été interviewée par Philippe Maxence pour l'Homme Nouveau le 21 avril 2012.

 

Bénédicte Chéron a été interviewée par Marie Boisson pour Le Spectacle du Monde, mai 2012.

 

"Entre fiction et histoire, Bénédicte Chéron se penche sur la contribution de Schoendoerffer à l'édification d'un récit national de la décolonisation, alors que les créations littéraires et cinématographiques sur ces combats demeurent rares ou polémiques."

Terre magazine, mai 2012.

 

« Les amoureux du cinéma et les admirateurs de Schoendoerffer seront comblés à la lecture de cet ouvrage passionnant et savant. »

Henri Carrar, Le Casoar, octobre 2013.

 

  • Télé

Bénédicte Chéron a été interviewée dans Télé Matin sur France 2 le 17 mars 2012.

 

Bénédicte Chéron a participé à l'émission "Hommage à Pierre Schoendoerffer" sur la chaîne Histoire, diffusée le 21 mars à 20 heures 30.

 

 

  • Radio

Bénédicte Chéron a été interviewée dans "Lignes de défense" sur RFI par Olivier Fourt le 4 mars 2012.

 

Bénédicte Chéron était l'invitée de Tewfik Hakem pour l'émission "Un autre jour est possible" sur France culture le 7 mars 2012.

 

Bénédicte Chéron a été interviewée par TSF Jazz le 14 mars 2012.

 

Bénédicte Chéron était l'invitée de Raphaël Bourgois sur France culture dans l'émission "La grande table", en compagnie de l'acteur et réalisateur Jacques Perrin, le 15 mars 2012, de 12 heures 55 à 13 heures 30.

 

Pierre Schoendoerffer, de Bénédicte Chéron, a été chroniqué lundi 26 mars à 1 heure du matin dans l'émission "Ronde de nuit" sur France culture, par Olivier Le Borgne.

 

Pierre Schoendoerffer, de Bénédicte Chéron, a été chroniqué le dimanche 1er avril à 15h30 dans l'émission "Chants, contrechamps" sur Radio Libertaire (89.4 fm), par Thierry Hervieu.

 

Bénédicte Chéron était l'invitée de Philippe Arondel dans "Midi Magazine" sur Fréquence protestante le 3 mai 2012.