En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Articles à la une

Voir les actualités

Newsletter

Guerre d'Algérie

Discipline : Histoire

Publication date : 02/10/2014

Auteurs : Catherine BRUN

ISBN : 978-2-271-07992-3

Format : 15.0 x 23.0 cm

Pagination : 327

Guerre d'Algérie

Les mots pour la dire

Catherine BRUN

25,00

C’est un lieu commun que les relais médiatiques et les commentateurs pressés manient encore avec gourmandise : la guerre dite d’Algérie aurait été une « guerre sans nom ». Dès l’origine, ce conflit a mobilisé des termes très divers visant à masquer la guerre derrière une prétendue « affaire intérieure » : dire ou écrire « événements », « pacification », « maintien de l’ordre », « opérations de police », ce n’est pas la même chose que de dire ou écrire « révolution », « guerre d’indépendance », « guerre de libération ». Pour chacune de ces options verbales, quels locuteurs, quand, où, pourquoi ? Quelle valeur d’usage ? Les textes rassemblés ici émanent d’universitaires, d’intellectuels, d’artistes : Étienne Balibar, Mathieu Belezi, Slimane Benaïssa, Messaoud Benyoucef, Catherine Brun, Jean Daniel, Daho Djerbal, Fatima Gallaire, Jeanyves Guérin, Jacques Guilhaumou, Pierre Guyotat, Julien Hage, Daniel Lançon, Francine Mazière, Gilbert Meynier, Edgar Morin, Bernard Noël, Nathalie Quintane, Régine Robin, Todd Shepard, Pierre Vermeren. Ils s’attachent à penser la charge souvent brutale, toujours vive, de termes dévoyés, de silences subis, d’abus de langage. Ils manifestent la diversité et la concurrence de désignations irréductibles et irréconciliables. Ils dénoncent les unanimismes de façade. Ils récusent les réductions et les simplifications consensuelles. Ils lient cette histoire et notre présent.

Catherine BRUN

Est professeur de littérature à la Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Elle a dirigé Guerre d’Algérie. Les mots pour la dire (2014) et notamment publié Engagements et déchirements. Les intellectuels et la guerre d’Algérie (2012).

Revue de presse

« La montée de la violence résulte aussi de l'incroyable déni que la société française a entretenu pour ne pas voir et ne pas nommer la "guerre d'indépendance". L'aveuglement, c'est le sujet du passionnant ouvrage collectif dirigé par Catherine...

Du même auteur