En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Newsletter

Revue germanique internationale 8

Discipline : Philosophie

Collection : Revue germanique internationale

Publication date : 30/10/2008

ISBN : 978-2-271-06770-8

Format : 17.0 x 24.0 cm

Reliure : Broché

Niveau de lecture : Facile

Pagination : 224

Revue germanique internationale 8

Théologies politiques du Vormärz

30,00

La politisation du religieux est une donnée distinctive de la séquence d’histoire allemande qui, d’une Restauration à l’autre, s’ouvre en 1817 avec le tricentenaire de la Réforme et s’achève après l’échec de la Révolution de 1848. Les études rassemblées ici proposent une contextualisation nouvelle de la « critique de la religion » dans le Vormärz. Outre la prise en considération de courants mal connus en France comme l’école hégélienne « de droite », elles mènent l’histoire de la philosophie vers des terrains inattendus, à commencer par celui des politiques ecclésiastiques qui, chez Hegel, Solger ou Kierkegaard, déterminent une partie non négligeable de l’agenda philosophique du temps. Cette théologie politique des confessions est confrontée aux formes non confessionnelles de politisation du religieux, chez Feuerbach, Heine, Marx ou Stirner. En rendant au Vormärz la multiplicité de ses visages théologiques et philosophiques, on fait apparaître plusieurs intersections entre savoirs religieux et philosophie sociale dans l’Allemagne du premier XIXe siècle, entre rappels à la doctrine et besoin d’action.