Le déclin de l’art de cour

10,00

La société de cour de Norbert Elias (1897-1990) s’est imposé comme un classique au croisement de l’histoire, de la sociologie et de l’anthropologie. Les trois articles rassemblés ici s’inscrivent dans le sillage de cet ouvrage. Ils prolongent la réflexion d’Elias sur la transformation de la noblesse seigneuriale en aristocratie curiale, en l’élargissant à de nouveaux domaines.
D’un célèbre tableau de Watteau à l’avènement du « style kitsch » en passant par la poésie baroque allemande, Elias déploie ses analyses érudites et sensibles, éclairant les liens entre les configurations politiques et sociales, les structures psychologiques et les formes esthétiques. Chemin faisant, c’est un Elias plus intime qui se découvre, celui qui lisait et écrivait des poèmes, aimait Watteau et Mozart.

 

Traduit de l’allemand par Antony Burlaud et Barbara Thériault

Préface de Roger Chartier

9782271127266
Biblis
22/08/2019
154
11 x 18 cm

« Remarquable et limpide introduction à l’étude de la transformation de la noblesse seigneuriale en aristocratie curiale (…) appliquée aux domaines de la peinture et de la poésie. »

Valeurs actuelles, novembre 2019

Les médias en parlent