Entre Moïse et Jésus

Entre Moïse et Jésus

Etudes marranes (XVe-XXIe siècle)

25,00 (Disponible en numérique)

On qualifie de « marranes » ces juifs convertis de force à la foi catholique à partir de la fin du XIVe siècle dans la péninsule Ibérique. Mais qu’entend-on réellement par « marrane » ? S’agit-il d’un nouveau-chrétien perpétuant secrètement la foi juive ? Ou bien d’un converti animé d’une foi chrétienne sincère, mais souvent conçue selon des modalités nouvelles ? Le crypto-judaïsme correspond-il à une réalité historique et une pratique quotidienne ou bien a-t-il été inventé, voire
« fabriqué », par le Saint-Office ?

Le marranisme se signale par sa complexité comme par son extraordinaire capacité à persister dans le temps. Il s’agit d’un fait social total, comportant de nombreuses dimensions : religieuse et culturelle, mais aussi économique, sociale, politique, et identitaire.

Nourris, entre autres, aux riches archives des procès de l’Inquisition, qui recèlent de nombreux détails des vies collectives et individuelles, les textes du présent recueil viennent compléter la trilogie que Nathan Wachtel a consacrée aux études marranes. C’est à un voyage dans le temps et la longue durée qu’il nous convie, mais aussi à un questionnement : le concept de marranisme ne serait-il pas pertinent pour s’appliquer aussi à des phénomènes contemporains ?

  • Nathan Wachtel

    Nathan Wachtel est professeur au Collège de France, où il détient la chaire d’histoire et d’anthropologie des sociétés méso- et sud-américaines ...

,
9782271078254
10/10/2013
282
15.0 x 23.0 cm

« Tout témoignage est consigné et conservé, c’est une immense source de travail pour les Inquisiteurs qui peuvent suivre des pistes multiples à partir des informations livrées par une seule personne – et c’est une source de documentation inestimable pour comprendre les logiques inquisitoriales et la vie des personnes qui ont été interrogées et dont on a pu garder le témoignage. L’auteur montre, à l’aide de plusieurs exemples, ce que veulent savoir les inquisiteurs, quelle méthode ils utilisent et quelles sentences ils prononcent à l’issu des procès ; il en reconstruit une logique et une cohérence propres qui valident son hypothèse quant à la rationalité de l’Inquisition. »

Yoann Colin, Nonfiction.fr, 5 décembre 2013

 

Nathan Wachtel était l’invité des « Lundis de l’histoire » de Jean Lebrun sur France Culture le 13 janvier 2014.

 

Nathan Wachtel était l’invité de Roger Chartier sur France Culture dans l’émission « Les Lundis de l’histoire », lundi 17 février 2014, de 15h à 16h.

 

 » Ces phénomènes, qu’on pourrait appliquer à toutes les diasporas au-delà du cas juif, nous permettent d’entrer dans un type d’histoire qui privilégie les déplacements, les voisinages, les réseaux, les signes de reconnaissance. Elle n’a pas fini de déployer des cas étonnants et utiles à la compréhension de phénomènes collectifs aujourd’hui encore. Wachtel suggère avec brio, et on le suit volontiers, que les « marranes » d’aujourd’hui, pétris de cultures musulmanes, peuvent être analysés sous cet angle. »

Nicole Lemaître, Historiens et Géographes, juillet – août 2014 

Les médias en parlent