La Turquie conteste

Mobilisations sociales et régime sécuritaire

29,00

Épuisé

 

Les années 1980 ont vu se développer une « société civile » qui, prenant ses distances avec l’État, a entraîné la fin du kémalisme comme projet social imposé par le haut. La décennie 1990-2000 a elle aussi apporté son lot d’éléments nouveaux : certains groupes se mobilisent désormais dans l’espace public et acquièrent une visibilité médiatique (homosexuels, femmes, écologistes, etc.). Mais les étudiantes voilées sont aussi l’expression de cette « société civile » : dans la mesure où la laïcité kémaliste a nié une dimension essentielle de la société turque, comment ne pas voir en partie dans ces comportements le symptôme d’un « retour du refoulé » ? Alors que la Turquie est au coeur de bien des controverses, il était temps de rendre compte du jeu social, des tendances et des évolutions à l’oeuvre dans le pays. L’originalité de cette étude réside dans le pari qu’ont pris les auteurs de faire jouer, plus que la culture ou la religion, le système politique comme variable essentielle.

  • Gilles Dorronsoro

    Est professeur de science politique à l’Université Paris 1 et membre sénior de l’Institut universitaire de France (gillesdorronsoro.com) ...

9782271063250
Moyen-Orient
01/09/2005
248
15.0 x 24.0 cm
Du même auteur
  • Syrie
    Gilles Dorronsoro, Adam BACZKO, Arthur QUESNAY Syrie
Les médias en parlent