Charles Taylor

Charles Taylor

Religion et sécularisation

25,00 (Disponible en numérique)

Avec L’Âge séculier (2007), Charles Taylor couronnait une oeuvre consacrée à la genèse de la modernité et à la pensée du multiple. Il reconstituait la diversité des moments et des réflexions qui menèrent à un âge séculier, aux XVIIe et XVIIIe siècles. Mais loin de constituer une synthèse humaniste, laissant derrière lui l’âge théologique, celui-ci éclate à son tour aux XIXe et XXe siècles, par un « effet supernova » comme Taylor l’a joliment appelé, en une multitude de galaxies nouvelles, où les athéismes côtoient des humanismes déistes mais aussi des « retours de Dieu » surprenants d’expressivité.

Ce sont les diverses facettes remarquables de cet Âge séculier que traitent les auteurs de ce livre : sa place dans l’oeuvre de Taylor, sa théorie complexe de la sécularisation, certains de ses moments historiques, son intérêt – ou non – dans l’actualité des religions.

Une confrontation à un maître ouvrage, qui contribue à forger des instruments de pensée permettant de dépasser le conflit entre laïcité intransigeante et «accommodements raisonnables».

  • Sylvie Taussig

    Sylvie Taussig est chercheuse au centre Jean Pépin (CNRS).

9782271079206
CNRS Philosophie
13/02/2014
350
15.0 x 23.0 cm

  • Presse:

 

« La grande force de l’ouvrage coordonné par Sylvie Taussig est donc de présenter pour la première fois l’imposant livre de Taylor tout en commençant, de manière approfondie, une discussion critique de ses limites et souvent de ses impasses. »

Lectures Liens socio, mars 2014

 

« Les textes des meilleurs penseurs de notre modernité y animent les discussions les plus actuelles sur la laïcité et sur la sécularisation qui relève, pour faire trop bref, bien plus du multiculturalisme que de l’incroyance, de la fragmentation religieuse que de l’athéisme. On ne peut citer toutes les contributions importantes d’Olivier Abel, d’Emile Foulât, d’Olivier Roy – ou de Paul Valadier s.j. qui situe « le catholicisme en face de L’Âge séculier » dans la perspective théologique de la Résurrection. »

Antoine Peillon, La Croix, 27 mars 2014

 

« Dans ce contexte, cet ouvrage collectif issu d’un colloque permet de prendre en considération la pluralité des dimensions propres à l’oeuvre de Taylor, mais aussi d’en resserrer l’approche autour du thème de la sécularisation à l’échelle mondiale. »

Marc-Olivier Padis, Esprit, mai 2014.

« Sous la direction de Sylvie Taussig, Charles Taylor – Religion et sécularisation a le mérite de proposer un état des lieux rafraîchissant en se heurtant aux multiples enjeux d’un phénomène exploré selon deux principales approches (…) [celle de Carl Schmidt et celle de Hans Blumenberg] que cet ouvrage collectif cherche à dépasser à l’aune de L’Age séculier, l’ouvrage phare de Charles Taylor qui offre ici l’occasion à des auteurs comme Jean-Claude Monod ou Marcel Gauchet de revenir sur le phénomène de la sécularisation, par-delà le bien ou le mal de ses racines religieuses. »

Jérémy-Marie Pichon, Actu Philosophia, 9 février 2016

  • Radio, télé :

 

Charles Taylor était « L’Essai du jour » de Jacques Munier sur France Culture, mardi 18 février 2014.

Les médias en parlent