Philosophie du problème

25,00 (Disponible en numérique)

Les problèmes que nous rencontrons relèvent de registres les plus variés : individuel ou collectif, théorique ou matériel. Qu’ils nous « tombent dessus » au quotidien ou qu’ils soient élaborés par un scientifique, ils révèlent les limites de notre compréhension, de notre savoir ou de notre savoir-faire. Mais ces obstacles attestent en même temps, en la stimulant, notre capacité à nous interroger et à mobiliser nos ressources.
La philosophie n’a nullement le monopole du problème. Mais l’activité de produire et d’examiner des problèmes lui est consubstantielle. Il s’agit dans cet ouvrage d’instruire une spécificité du problème philosophique. Cette caractérisation conduit Philippe Danino à interroger la pertinence d’une histoire de la philosophie conçue à l’aune de l’idée même de problème.
Enquêter sur la nature du problème philosophique, autrement dit questionner le questionnement, c’est rencontrer l’exigence fondamentale de la philosophie. Aussi cette dernière manquerait en quelque sorte à elle-même si elle ne s’interrogeait sur ce qu’elle fait en interrogeant, si elle ne tâchait d’éclairer les ressorts et la signification du questionnement humain.
Une invitation à produire une pensée capable de se mobiliser elle-même contre les fallacieuses adhésions et à se donner un devoir de patience. « Dépayser la pensée », selon le mot de l’auteur.

  • Philippe Danino

    Philippe Danino, agrégé et docteur en philosophie, est membre associé du CHPMS (Centre d’Histoire des Philosophies Modernes de la Sorbonne, EA 1451) de l’Université Paris 1–Panthéon-Sorbonne ...

9782271118349
CNRS Philosophie
18/02/2021
240
15 x 23 cm

« Une invitation à produire une pensée capable de se mobiliser elle-même contre les fallacieuses adhésions et à se donner un devoir de patience. »

Thibaut Gress, Actu-philosophia.com

« Problèmes matériels, problèmes de santé, problèmes théoriques, problèmes personnels, problèmes familiaux, problèmes collectifs, problèmes politiques, problèmes de sécurité, problèmes économiques… Le terme est utilisé à tort et à travers, et mis à toutes les sauces. Si beaucoup de ces usages sont sans doute abusifs et occultent la spécificité du mot, il est pourtant indéniable qu’il existe bien des types de problèmes. Quel est leur « noyau commun » ? Quelle est « l’essence » du problème ? C’est à cet épineux… problème que s’attelle Philippe Danino […]. »

Octave Larmagnac-Matheron, Philosophie Magazine, 11 mars 2021

Les médias en parlent