Punir le racisme ?

Punir le racisme ?

Liberté d’expression, démocratie et discours racistes

25,00 (Disponible en numérique)

À l’heure des débats sur la liberté d’expression et des polémiques liées à la légitimité de sa limitation, cet ouvrage passe au crible les lois françaises réprimant les discours racistes en France. L’auteur montre que la « loi Pleven » de 1972 et la « loi Gayssot » de 1990 ont en effet été justifiées de façon peu satisfaisante par ceux qui les ont votées.
Après avoir analysé la législation elle-même ainsi que les justifications qui furent avancées à son appui au Parlement, il démontre que trois voies théoriques plus solides et plus cohérentes auraient pu être empruntées : une théorie de la traduction des discours en actes, une théorie des rapports entre droit et vérité, enfin une théorie tout à la fois de l’expression et de la défense des valeurs en démocratie et de la discussion.
Un ouvrage de philosophie politique et juridique salutaire pour mieux comprendre les enjeux de l’équilibre restant à instituer entre deux ambitions démocratiques : la liberté d’expression et la condamnation des discours racistes.

  • Ulysse Korolitski

    Ancien élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay Saint-Cloud, agrégé de philosophie et docteur en science politique, Ulysse Korolitski enseigne en classes préparatoires, à l’Université Paris-Sud 11 et à Sciences Po Paris.

,
9782271071408
28/05/2015
456
15.0 x 23.0 cm

« Si le lecteur ne se laisse pas rebuter par une « attaque » ardue, il entrera dans une réflexion intellectuellement vivifiante, juridiquement séduisante et politiquement intéressante. »

Après-Demain, octobre 2015

« L’étude est majeure à deux égards : il s’agit de la première analyse critique exhaustive des dispositions légales réprimant les expressions racistes ; et surtout, de la première enquête philosophique approfondie, en langue française, sur les justifications des limites de la liberté d’expression. »

Denis Ramond, nonfiction.fr, 3 décembre 2015

« La liberté d’expression est l’un des principes fondamentaux des démocraties modernes. Pourtant, en France, il est interdit de tenir des propos racistes et de contester l’extermination des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Comment justifier cette contradiction ? C’est le défi que se lance Ulysse Korolitski dans ce livre. »

Thomas Lepeltier, Sciences Humaines, avril 2016

« C’est au moyen d’une réflexion juridique et philosophique approfondie que l’auteur propose de rechercher une solution, en proposant une véritable « logique de la présomption ». Il veut ainsi donner aux lois antiracistes de meilleurs arguments que ceux qui sont usuellement employés. Un autre point fort du livre est l’analyse détaillée qu’il offre des débats parlementaires ayant conduit à l’adoption de ces lois. « 

Jean-François Braunstein, Histoire du racisme, philosophie de l’antiracisme, La Quinzaine littéraire, octobre 2016

« Il s’agit d’un ouvrage dense, porté par une analyse critique minutieuse des justifications données par le législateur en France concernant la répression du racisme d’expression.

Revue française des Sciences Politiques, novembre 2016

Les médias en parlent