Leo Strauss, philosophe politique

Leo Strauss, philosophe politique

25,00 (Disponible en numérique)

Leo Strauss (1899-1973) est certainement un penseur majeur du XXe siècle. Lui qui a rouvert des procès jugés depuis longtemps – la querelle des Anciens et des Modernes, ou encore l’opposition entre la raison et la révélation – fait l’objet de commentaires contradictoires, le présentant comme un penseur tantôt fondamentalement apolitique, uniquement soucieux de
redonner sens à la vie philosophique, tantôt secrètement politique, servant les forces les plus conservatrices des États-Unis.
Ce livre entreprend d’abord de retrouver en Strauss un des philosophes politiques les plus stimulants de son siècle, c’est-à-dire un philosophe soucieux de comprendre et d’éclairer les phénomènes politiques. Il faut toutefois convenir qu’abordée sous cet angle, son oeuvre présente un singulier paradoxe. Car si Strauss plaide avec force pour un retour à la compréhension classique des régimes politiques, il se montre en même temps très réticent à analyser les différents régimes et clivages du monde moderne. Plus étonnant encore, alors qu’il en appelle à une science politique qui soit fidèle à l’appréhension citoyenne des phénomènes, il ne cesse de relativiser, à propos de son époque, les différences entre communistes, progressistes et conservateurs.
En somme, entre sa conception de la bonne science politique, et sa manière presqu’apolitique de traiter de la modernité, il existe un déroutant hiatus. C’est ce problème plus spécifique que nous explorons ici.

  • Adrien Louis

    Adrien Louis enseigne la philosophie au lycée et l’histoire politique contemporaine à l’Université du Littoral-Côte-d’Opale.

,
9782271086464
CNRS Philosophie
09/05/2019
360
15.0 x 23.0 cm
Les médias en parlent