Les métamorphoses du paternalisme

Les métamorphoses du paternalisme

Histoire, dynamiques et actualités

30,00 (Disponible en numérique)

Généralement considéré comme un rapport social appartenant au passé, voué à disparaître avec la « modernité » ou perçu comme réminiscence de pratiques archaïques, le paternalisme a plus intéressé l’historien que le sociologue du travail. En replaçant cette forme de la relation salariale dans l’histoire longue, depuis les débuts de l’industrialisation jusqu’à nos jours, cette étude renouvelle notre regard sur le paternalisme. La perspective est double : rendre compte de ses caractéristiques et de ses évolutions dans le temps, d’une part, et, de l’autre, des conceptions et interprétations savantes qui en ont été données. En privilégiant une grille de lecture empruntée à Max Weber, le paternalisme est interprété comme la transposition des principes de la domination traditionnelle dans la relation salariale et ses dynamiques comme un révélateur privilégié des tensions qui ont traversé toute l’histoire du salariat. Cette réflexion sur le paternalisme questionne aussi la période récente, à travers les problèmes de juridicisation de la relation de travail, des possibilités d’élaboration d’un nouveau compromis salarial et, enfin, du brouillage incessant des catégories juridiques et de la pratique. Annie Lamanthe pose ainsi la question centrale du retour de formes archaïques de domination et de l’émergence de modalités nouvelles de cette relation. Quelle est aujourd’hui l’actualité du paternalisme ? Une étude sur les métamorphoses d’une relation ancienne et sur les formes nouvelles du salariat.

  • Annie Lamanthe

    Annie Lamanthe (Laboratoire d’Économie et de Sociologie du Travail – CNRS / Aix-Marseille Université) conduit des travaux dans une double perspective de sociologie du travail et de sociologie économique pour analyser les transformations de la relation salariale, du marché du travail et des tissus productifs.

9782271072191
CNRS Alpha
29/12/2011
408
15.0 x 23.0 cm
Les médias en parlent