Pour l'Afrique j'accuse

Pour l’Afrique j’accuse

22,00

« J’accuse la majorité des dirigeants africains d’avoir d’abord profité des privilèges du pouvoir ; j’accuse la coopération française d’avoir accepté de financer des projets somptuaires ; j’accuse la banque mondiale et le fonds monétaire international d’acculer ces pays à une austérité payée par les plus pauvres ; j’accuse, surtout, tous les responsables d’avoir, par leurs politiques, ignoré, ruiné et méprisé les paysans africains. »

Dans un implacable réquisitoire, l’agronome René Dumont, dès 1962, avertit que L’Afrique noire est mal partie. En 1980, il récidive et va plus loin : c’est L’Afrique étranglée. Les faits, hélas, n’ont cessé de lui donner raison. Véritable carnet d’une enquête menée lors de longs séjours au Sahel, d’une grande précision d’observation, Pour l’Afrique j’accuse, initialement paru en 1986, est un livre prémonitoire. Il annonce une misère programmée, la ruine de millions de personnes, et la destruction de civilisations antiques.

Cet ouvrage courageux est indispensable à tous ceux qui, pour l’avenir de l’Europe, mesurent l’importance géopolitique des convulsions et drames que vit le continent africain.

AVANT-PROPOS DE JEAN MALAURIE

  • René Dumont

    Ingénieur agronome, professeur à l’institut national agronomique, René Dumont (1904-2001) est connu pour son combat en faveur du développement rural des pays pauvres et son engagement écologiste.

,
9782271086754
Bibliothèque Terre Humaine
26/11/2015
330
13.0 x 20.0 cm
Les médias en parlent