En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Newsletter

Corpus des inscriptions de la France médiévale

Discipline : Histoire

Collection : Corpus des inscriptions de la France médiévale

Publication date : 26/06/2014

ISBN : 978-2-271-07538-3

Format : 22.0 x 28.0 cm

Pagination : 228

Corpus des inscriptions de la France médiévale

Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher (région Centre)

49,00

Quarante ans après le premier volume consacré à la ville de Poitiers sous la direction de Robert Favreau, le 25e tome du Corpus des inscriptions de la France médiévale vient enrichir la série de trois départements de la région Centre : l’Indre, l’Indre-et-Loire et le Loir-et-Cher. Avec 162 inscriptions datées du viiie au XIIIe siècle, dont 81 pour le seul département de l’Indre-et-Loire du fait de la ville de Tours, cette région offre un patrimoine épigraphique particulièrement riche, abondant et varié.

Les textes associés à des images, très nombreux dans ce volume, volent la vedette aux inscriptions funéraires. Autre particularité de la documentation de la région Centre : la moitié des inscriptions sont datées des XIe et XIIe siècles, ce qui permet de documenter, notamment au niveau paléographique, une période généralement sous-représentée. Latines, accompagnant des images et leur donnant du sens, plus rarement en français vernaculaire, tel ce nom de Galopin, lisible dans les peintures murales de l’église de Gargilesse-Dampierre, ces inscriptions plongent le lecteur au coeur des réalités sociales du Moyen Âge.

Ce volume est aussi remarquable par les nombreuses compositions littéraires à caractère épigraphique, telles celles d’Alcuin pour l’époque carolingienne, ou encore celles de Baudri de Bourgueil à l’aube du XIIe siècle. Dans un tout autre genre, les deux longs textes à caractère diplomatique autrefois placés sur les portes de la ville de Blois et rappelant les obligations mutuelles liant les habitants aux comtes présentent un intérêt majeur pour la compréhension des inscriptions reprenant le contenu d’actes de la pratique, privée ou publique.

Couvrant désormais 65 départements, le Corpus des inscriptions de la France médiévale constitue aujourd’hui une collection de référence pour le Moyen Âge et son étude. Dépassant l’érudition savante et locale, il contribue au renouvellement des interrogations scientifiques sur la culture écrite du Moyen Âge.