Les stucs de l'antiquité tardive de Vouneuil-sous-biard (Vienne)

Les stucs de l’antiquité tardive de Vouneuil-sous-biard (Vienne)

55,00

Épuisé

 

Au coeur du Poitou, le site de Vouneuil-sous-Biard (Vienne) s’inscrit dans un contexte riche en vestiges archéologiques depuis la haute Antiquité. Situé dans un méandre de la rivière Boivre, aux abords sud-ouest de la cité épiscopale de Poitiers, il fait partie d’un dense réseau de sanctuaires chrétiens établi entre le ive et le viie siècles.

Avec près de 2 500 fragments de stucs mis au jour entre 1984 et 1986, l’ensemble de Vouneuil-sous-Biard se place – par la quantité recueillie – bien au-delà des lots découverts jusqu’à présent à Bordeaux ou Saint-Denis, qui ne dépassaient pas deux ou trois cents unités.

Les comparaisons opérées avec les rares stucs déjà découverts en France et à l’étranger, conduisent vers les sources italiennes de l’Antiquité tardive et notamment Ravenne. Afin de cerner la spécificité du corpus de Vouneuil, chaque élément de stuc a été étudié comme un objet archéologique susceptible de livrer des informations sur sa réalisation et sa place dans un décor complet. Grâce aux relevés dessinés, ont été pris en compte les différents états de réalisation non seulement du matériau stuc lui-même mais aussi des
couches picturales et des badigeons. De même que l’étude des traces d’accrochage au dos des stucs, des éléments de fixation, des bordures des pièces, ont été autant d’indices pour comprendre les techniques et les modes de mise en oeuvre dans l’espace. C’est à partir de ces indications et du travail en relation avec l’iconographie qu’ont pu être compris progressivement la position des pièces essentielles afin de restituer ce puzzle monumental dispersé. Il est apparu ainsi des jeux d’arcatures monumentales avec personnages et plusieurs registres de décor.

Situé entre Loire et Gironde, Vouneuil-sous-Biard n’a pas dû échapper, au ve siècle, à un contexte politique marqué, entre autres, par l’opposition de familles sénatoriales et d’évêques face à l’arianisme wisigoth. Après la victoire des Francs à Vouillé en 507, il apparaissait peut-être utile de réaffirmer l’orthodoxie de la foi, à travers des représentations monumentales (prophètes ou apôtres accompagnés des signes de l’agneau et de la croix).

Avec une transformation de son sens au viiie siècle, peu de temps avant sa disparition, par l’adjonction d’inscriptions mentionnant divers martyrs anciens, le décor de stucs de Vouneuil demeure par son nombre, sa qualité, sa datation et l’iconographie représentée un ensemble unique et majeur pour saisir le passage de l’Antiquité au haut Moyen Âge en Europe. Il démontre la permanence des traditions et devient un relais nouveau pour l’histoire des formes et celle des sociétés pré-médiévales.

  • Christian Sapin

    Christian Sapin, archéologue, directeur de recherche au CNRS, responsable du Centre d’études médiévales (Auxerre), spécialiste d’architecture monumentale.

  • Cécile Treffort

    Cécile Treffort, professeure des universités en histoire médiévale à Poitiers, ancienne directrice du CESCM, est spécialiste de l’histoire culturelle, religieuse et funéraire des VIIe-XIIe siècles, et plus particulièrement de l’époque carolingienne ...

  • Bénédicte Palazzo-Bertholon

    Bénédicte Palazzo-Bertholon (docteur en Archéologie), membre associé du Centre d’Études supérieures de civilisation médiévale (Poitiers), spécialiste de peintures murales, stucs et des matériaux de la construction.

9782271068576
Supplément à Gallia
18/06/2009
296
22.0 x 28.0 cm

Du même auteur
Les médias en parlent