En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur ce site, nécessaires pour vous proposer des publicités et offres ciblées et pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus et savoir comment gérer ces paramètres. Fermer

Articles à la une

Voir les actualités

Newsletter

Un monde fragmenté

Discipline : Sociologie

Collection : CNRS Alpha

Publication date : 30/11/2018

ISBN : 978-2-271-12608-5

Format : 15.0 x 23.0 cm

Reliure : Broché

Pagination : 282

Un monde fragmenté

Autour de la sociologie des Relations internationales de Bertrand Badie

25,00

Ouvrage coordonné par Delphine Allès, Romain Malejacq, Stéphane Paquin

 

Artisan de la formation d’une école française des Relations internationales, Bertrand Badie observe depuis 40 ans les mutations de l’espace mondial. Ses travaux, d’une étonnante actualité, forment autant de témoins des transformations qui se sont succédé depuis les années 1980 : contestations et aporie de la puissance ; multiplication des acteurs sur une scène désormais inter-sociale et non plus seulement inter-étatique ; résistances oligarchiques au cœur d’un système international dont la pérennité dépend de sa capacité à s’ouvrir à de nouveaux acteurs et pratiques, au-delà de ses fondations occidentales.

Faisant de la sociologie une grille explicative des processus politiques, Bertrand Badie met en lumière de nouvelles formes de contestations. Si le monde se « retournait » au sortir de la Guerre froide, la banalisation des transgressions des normes sur lesquelles il repose lui fait désormais courir un risque d’éclatement et de fragmentation. L’histoire n’est cependant jamais pré-déterminée, comme le souligne une œuvre qui descend dans l’arène pour appeler ses acteurs à embrasser l’altérité.

Le souci d’éclairer les évolutions de l’espace mondial contemporain, des « Printemps » arabes à la valorisation de la déviance comme arme politique, forme également le fil conducteur de ce volume. Les 26 auteurs ici rassemblés, qui ont accompagné d’une façon ou d’une autre l’évolution de la pensée de Bertrand Badie, rendent ainsi hommage à ses travaux et à sa sociologie de l’international.

Pour clore cet ouvrage, Bertrand Badie présente dans un court entretien ce qu’il considère comme les principaux jalons de son œuvre intellectuelle, et revient sur certaines interprétations dont ont fait l’objet ses ouvrages les plus commentés, L’État importé, La fin des territoires ou encore L’impuissance de la puissance.