L’interdit de l’inceste à travers les sociétés

15,00 (Disponible en numérique)

En quoi consiste l’inceste ? Est-il l’objet d’une prohibition universelle ? Cette interdiction concerne-t-elle les seules parentés « biologiques » ou s’étend-elle aux diverses parentés « sociales », comme celles qui se tissent aujourd’hui dans les familles dites recomposées mais qui existent aussi dans beaucoup d’autres sociétés ?
Cette prohibition joue un rôle fondamental dans le fonctionnement des multiples systèmes de parenté étudiés de par le monde. Mais d’où vient-elle ? Peut-on penser, avec Claude Lévi-Strauss, que l’interdit de l’inceste marque à lui seul le passage de la nature à la culture ? Et comment comprendre, alors, la tension persistante entre l’interdit proclamé, institutionnalisé, et la pratique incestueuse qui, partout, demeure ?
Voyage dans l’espace et dans le temps, cette réflexion met en évidence un fait essentiel, le caractère spontanément asocial et indifférencié de la sexualité humaine et la nécessité d’une régulation sociale de cette spontanéité. Il met ainsi en lumière les principaux enseignements de l’anthropologie sur la question de l’inceste, fait social majeur et aujourd’hui d’une actualité brûlante.

  • Maurice Godelier

    Anthropologue de réputation mondiale, médaillé d’or du CNRS, Prix international Alexander von Humboldt en sciences sociales, Maurice Godelier est l’auteur, entre autres classiques, de La Production des Grands Hommes (1982), des Métamorphoses de la parenté (2004)et de L’Imaginé, l’imaginaire et le symbolique (2015).

,
9782271138798
14/10/2021
128
14 x 20.5 cm
Du même auteur
Les médias en parlent