Quand l’Occident s’empare du monde (XVe – XXIe siècle)

Peut-on alors se moderniser sans s’occidentaliser ?

25,00 (Disponible en numérique)

Si la modernisation est un phénomène social d’emprunt qui a revêtu au cours de l’histoire bien des formes, force est de constater que l’Occident, depuis le XVe siècle, s’est imposé – par les armes bien souvent ou par la propagande – comme le modèle de la modernité. Volontairement ou non, des centaines de sociétés se sont transformées sous son influence, de sorte que, pour la première fois, toutes sont entrées dans la trame d’une histoire commune. Mais quelles ont été les différentes modalités de cette vaste mutation ? Dans quelle mesure certaines sociétés ont-elles pu s’intégrer à ce mouvement d’ensemble tout en conservant des traits spécifiques, différents, voire opposés à ce qui était promu par l’Occident ? Car on peut s’occidentaliser sans devenir occidental. Et comment faire alors la part entre les transformations irréversibles et celles qu’il est aujourd’hui possible de remettre en cause ?
Longtemps, la croyance dans le progrès a laissé croire que développement économique, évolution des mœurs et démocratisation politique allaient de pair. L’effondrement de ce mythe permet aujourd’hui de mieux caractériser ce qui a réellement été en jeu dans la mondialisation portée par le capitalisme industriel, et ainsi d’appréhender les défis qui attendent aujourd’hui des sociétés occidentales en butte à une hostilité exacerbée et sur le point, peut-être, de perdre le leadership économique, politique et militaire qui a nourri leur expansion.
Mettant à profit une vie de recherches sur le fonctionnement des sociétés, Maurice Godelier propose ici une relecture de la naissance et de l’essor du monde moderne, et un bilan sans concession sur le rôle et la place de l’Occident.

  • Maurice Godelier

    Anthropologue de réputation mondiale, médaillé d’or du CNRS, Prix international Alexander von Humboldt en sciences sociales, Maurice Godelier est l’auteur, entre autres classiques, de La Production des Grands Hommes, des Métamorphoses de la parenté, de Au fondement des sociétés humaines, d’un Lévi-Strauss, et plus récemment de L’imaginé, l’imaginaire et le symbolique.

9782271146762
08/06/2023
504
14 x 20.5 cm

« Cet essai qui compte parmi les ouvrages majeurs parus en 2023, propose une vaste et lumineuse synthèse de cinq siècles de l’histoire mondiale dominée par l’Occident. »

Maurice Godelier accorde un grand entretien à Gérard Vindt pour RFI, 12 janvier 2024

« La magistrale réflexion de Godelier montre, après soixante ans de recherches de terrain, comment la domination de l’Occident a engendré depuis le XVe siècle des transformations dans la majeure partie du monde. »

Jean-Marie Durand, Philosophie Magazine, juin 2023

« Godelier s’est fait à la fois historien de la longue durée, façon Braudel, économiste, géo politicien, sociologue des ruptures contemporaines, en combinant le tout avec ce que son parcours d’anthropologue lui a enseigné. »

Roger-Pol Droit, Le Monde des Livres, 23 juin 2023

« Un monde occidental de plus en plus contesté »

Maurice Godelier accorde un grand entretien à Gérard Vindt pour Alternatives économiques, septembre 2023

« Le livre que vient de publier l’anthropologue Maurice Godelier (médaillé d’or du CNRS en 2001) s’avère un outil bien utile pour tenter de comprendre la situation chaotique et violente du monde contemporain, monde qui, dans son entièreté, dépend et accepte le capitalisme mondialisé. […] Le livre de Godelier ne prétend pas prédire l’avenir, sa vision historique explique et réfléchit l’évolution du monde, récusant la logique binaire pour laisser poindre celle du paradoxe. L’occidentalisation trouverait-elle sa figure dans le ruban de Möbius ? »

Chakè Matossian, NH Hebdo, 4 novembre 2023

« Une réflexion majeure à un moment où l’humanité interroge dans la douleur sa dimension universelle et qui ouvre, de fait, la question complexe posée aux humanistes et aux défenseuses et défenseurs des droits d’une déclinaison de cette universalité en universalités. »

Ewa Tartakowsky, Droits et libertés, janvier 2024

Maurice Godelier a accordé un entretien à Pascal Boniface pour le podcast IRIS.

« Ce livre, qui s’appuie sur l’expérience d’une vie et sur une littérature scientifique abondante, nous donne des clefs de compréhension de l’état du monde au début du XXIe siècle dans un style très clair, sous un angle encore peu abordé, celui des rapports entre colonisation, modernisation, occidentalisation et capitalisme. Fruit d’une approche à la fois anthropologique, économique et géo-historique, il nous donne à lire l’évolution des sociétés dans le temps long et dans leurs contradictions les plus récentes. »

Michel Bruneau, Clionautes, 4 avril 2024

Du même auteur
Les médias en parlent