Céline ou l'art de la contradiction

Céline ou l’art de la contradiction

Lecture de Voyage au bout de la nuit

10,00

Voyage au bout de la nuit est le roman le plus connu de Céline, mais est-il pour autant facile à lire ?

Pour son auteur, en 1932, c’était une oeuvre « impossible à classer », visant à « créer une image très fidèle de l’homme des villes », « satirique jusqu’à la férocité », « contée » pourtant de manière « candide » et destinée « aux médecins, aux universitaires et aux lettrés ».

Il est donc tentant de le lire comme une étonnante réécriture de Candide, comme un roman philosophique qui traite du problème du mal, de la guerre et de la mort, et comme une somme qui met en question les idées de son temps : pour Freud contre la psychiatrie française, pour la « littérature prolétarienne » contre Proust, pour Darien et Stirner contre Rousseau, pour la psychanalyse contre la révolution, etc.

À recomposer ainsi l’univers intellectuel sous-jacent à cette oeuvre, on gagne d’en mieux comprendre la forme, les obscurités, les jeux intertextuels nombreux et les engagements. On y gagne aussi d’apercevoir la continuité logique de toute l’oeuvre de Céline, pamphlets compris.

  • Marie-Christine Bellosta

    Marie-Christine Bellosta est maître de conférences en Lettres modernes à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm.

9782271071675
28/04/2011
316
12.0 x 19.0 cm

« Un guide de lecture pour un roman difficile et inclassable. »

La Quinzaine littéraire, le 1er mai 2011

 

« Le Voyage au bout de la nuit est-il un roman philosophique, conçu comme une réécriture de Candide ? L’auteur, maître de conférences en lettres à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, en dégage les similitudes avec force références intertextuelles. »

Revue des deux mondes, Juin 2011

 

« L’une des meilleures études qui lui a été consacrée. »

 François Bousquet, Le Spectacle du Monde, juin 2011

 

Céline ou l’art de la contradiction fait l’objet d’une présentation sur le site web de France Culture (http://www.franceculture.com/oeuvre-celine-ou-l-art-de-la-contradiction-lecture-de-voyage-au-bout-de-la-nuit-de-louis-ferdinand-c).  

 

 

Voyage au bout de la nuit est, affirme fort justement Mme Bellosta, un roman philosophique qu’elle compare avec bonheur au Candide de Voltaire."

Philippe Villaret, Le Bulletin des lettres, septembre 2011

Les médias en parlent