La beauté du seuil

Esthétique japonaise de la limite

26,00 (Disponible en numérique)

« Établir une limite » est l’un des concepts majeurs de la pensée de l’espace-temps japonais, l’une des racines de son esthétique. Dans les sanctuaires et les maisons, cette notion du seuil, du kekkai, conduit l’agencement de la charpenterie et des ouvertures, tout en guidant la conception des jardins, des paysages, de la peinture, intimement liée à la littérature, aux rites ou à la poésie.
En 1966, en pleine furie moderniste, un historien japonais, éminent spécialiste de la maison médiévale, Itō Teiji, publie une œuvre majeure consacrée au kekkai, qui puise ses exemples dans toute l’histoire de l’architecture japonaise. C’est ce livre, Kekkai no bi, que Philippe Bonnin et son équipe traduisent, rendant accessible pour la première fois cet ouvrage essentiel. L’abondante iconographie permet en outre de visualiser les lieux et les dispositifs évoqués, tandis que l’appareil de notes et de commentaires, la chronologie et les cartes en font un outil de travail très commode et solidement étayé.
Une invitation à nouer le kekkai et à entrer dans un univers sensible et complexe qui intrigue et fascine toujours l’Occident.

  • Itō Teiji

    Itō Teiji (1922-1970) a mené d’importantes recherches sur l’architecture médiévale japonaise ...

Traducteurs : Philippe Bonnin

,
9782271138934
28/10/2021
318
15 x 23 cm
Les médias en parlent