La couleur au cinéma

La couleur au cinéma

21,70 (Disponible en numérique)

1935, premier film en couleur : Becky Sharp, de Rouben Mamoulian et Lowell Sherman.

1968, la couleur est partout.

Entre les deux, réalisateurs et directeurs de la photo se sont posé la question : « Que faire de la couleur ? ». Les grands cinéastes en ont tiré profit, en l’opposant de manière significative au noir et blanc, en la raréfiant pour la faire oublier, en en faisant un système de signification propre, en l’intensifiant. « Opposer », « raréfier », « systématiser », « intensifier », quatre réponses possibles qui constituent le coeur de cet ouvrage. En s’appuyant sur des films majeurs de l’histoire du cinéma (Providence, Stalker, Trois couleurs, Bleu, blanc, rouge, Vertigo, Pas de printemps pour Marnie, Le Bonheur, Les Chaussons rouges, Juliette des esprits, New York, New York, Coup de coeur, Pierrot le fou, Eyes Wide Shut, Le Désert rouge, Blow-up), sur des genres cinématographiques (comédie musicale, science-fiction, fantastique, féérique) ou des écoles (seconde comédie américaine, Nouvelle Vague, esthétique publicitaire), l’auteur explore l’aventure de la couleur au cinéma.

  • Yannick Mouren

    Yannick Mouren est docteur en études cinématographiques ...

9782271074515
Cinéma et audiovisuel
07/06/2012
254
14.0 x 22.0 cm

Yannick Mouren était l’invité de Laure Weiss pour « Rembobinage » sur Aligre FM, diffusé le samedi 16 juin à 20 heures.

 

Yannick Mouren était l’invité de Pierre Gaffié dans « Obliques » sur Fréquence protestante le vendredi 9 novembre à 14 h.

 

Yannick Mouren a été interviewé par Timothée Leroy sur leszebres.com le 22 novembre 2012.

 

Yannick Mouren était l’invité d’Ali Rebeihi pour « Les bons plaisirs » sur France culture le 5 août 2013.

 

L’ouvrage La couleur au cinéma a été présenté par Elisabeth Lequeret et Sophie Torlotin,dans l’émission « Tous les cinémas du monde », sur RFI, le 14 décembre 2013.

Les médias en parlent