Combattre la pauvreté

Combattre la pauvreté

Vulnérabilités sociales et sanitaires de 1880 à nos jours

25,00 (Disponible en numérique)

Perçue dès la fin du XIXe siècle comme secondaire, vouée à s’éteindre au profit des assurances naissantes puis de la Sécurité sociale, l’assistance aux plus démunis revient aujourd’hui en force. Sa place dans les politiques publiques a beaucoup évolué au fil des décennies.

D’abord monopole des œuvres caritatives au XIXe siècle, elle est prise en charge par les municipalités à la fin du siècle, sur fond de IIIe République sociale naissante ; ce n’est qu’ensuite, au tournant du XXe siècle, que l’État intervient par plusieurs lois sociales majeures.

Cette histoire de l’assistance en France conduit à mettre en avant un fait occulté, et pourtant fondamental : l’aide aux pauvres s’est aussi faite sous double condition de vulnérabilité sociale et sanitaire. Indigents malades, vieillards, handicapés physiques et mentaux, femmes en couche, ont été des publics prioritaires, considérés comme non responsable de leur situation. Sous des formes certes atténuées, le traditionnel clivage entre « bons » et « mauvais » pauvres a longtemps perduré dans la France contemporaine.

Cet ouvrage montre aussi que les pouvoirs publics, locaux et nationaux, se sont toujours appuyés sur les œuvres caritatives, devenues aujourd’hui associations de solidarité. Une collaboration rendue nécessaire pour faire face à un fléau à nouveau actuel.

  • Axelle Dolino-Brodiez

    Les recherches d’Axelle Brodiez (CNRS) portent sur l’histoire des organisations humanitaires ...

9782271076052
18/04/2013
328
15.0 x 23.0 cm

« Son retour réfléchi sur le passé nous rappelle quelques vérités oubliées sur l’organisation et les idéologies développées à propos de la lutte contre la misère. »

faitreligieux.com, 19 avril 2013.

« Le mérite principal de ce livre est de nous décrire concrètement (parfois trop minutieusement) l’évolution conduisant du tri entre les pauvres méritants et les autres. »

Daniel Cardot, Alternatives économiques, juin 2013.

« La démarche d’Axelle Brodiez-Dolino est rare car il existe peu de travaux d’une telle ampleur et sur un champ aussi vaste, la majorité des études se cantonnant à une époque ou à un territoire. »

François Prigent, L’OURS, juillet – août 2013

« La marginalisation s’est sédentarisée là où bat le cœur des affaires quand, autrefois, elle cheminait de ville en ville, sur des routes à l’écart. »

L’Histoire, septembre 2013

« Dans ce nouvel ouvrage, Axelle Brodiez-Dolino poursuit son analyse des institutions et des organisations vouées à secourir les plus démunis. […] Un travail remarquable. »

Arnaud Trenta, La vie des idées, le 16 septembre 2015

Axelle Bordiez consacre un article « La montée des vulnérabilités » dans le magazine Sciences Humaines, janvier 2017.

Axelle Bordiez consacre un article « Qui sont les personnes sans domicile en France depuis 1945 ? » dans la revue Vingtième Siècle, avril 2018.

Radio :

Axelle Bordiez était l’invitée de Marie-Françoise Tinel sur RCF dans « Dialogue » le mardi 8 octobre 2013.

Axelle Brodiez était l’invitée de Caroline Brouée dans « La Grande Table » sur France Culture jeudi 5 décembre de 12 heures 55 à 13 heures 30.

Les médias en parlent