Faux coupables

Faux coupables

Surveillances, aveux et procès en Ukraine soviétique (1924-1934)

28,60 (Disponible en numérique)

Criminalisation du quotidien, procès publics, délateurs et dénoncés : la répression qui s’abat sur la société soviétique à l’aube du stalinisme n’épargne aucune catégorie sociale. C’est en partant des milieux scientifiques en Ukraine décimés par les purges, et en particulier de deux grands savants, Gruševskij et Efremov, qu’Alain Blum et Yuri Shapoval illustrent les mécanismes de cette violence aveugle jusqu’à l’absurde.

Retranscriptions d’interrogatoires, rapports de la GPU, journaux intimes des accusés, dépositions soutirées aux prisonniers : ces pièces d’archives inédites décrivent la montée de la peur, les humiliations, les menaces de représailles, les condamnations. Une inquisition d’un genre nouveau qui préfigure la Grande terreur et s’exerce avec d’autant plus de brutalité que Staline nourrit une méfiance obsessionnelle à l’égard des élites ukrainiennes, soupçonnées de nationalisme. Une étude fondamentale pour comprendre la genèse et les rouages de la répression stalinienne en Ukraine.

  • Alain Blum

    Alain Blum est directeur du Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (Cercec, EHESS/CNRS), directeur d’études à l’EHESS et directeur de recherches à l’Ined ...

  • Yuri Shapoval

    Yuri Shapoval est professeur d’histoire à l’Institut d’études politiques et ethno-nationales (Académie des sciences d’Ukraine), où il dirige le département d’études ethniques.Il est l’auteur de L’Ukraine des années 1920 aux années 1950 : les pages d’une histoire non écrite (1993) et de L’Ukraine au xxe siècle : population et faits en un temps difficile (2001).

9782271072795
Mondes russes et est-européens
12/04/2012
352
14.0 x 22.0 cm

"Une plongée passionnante au coeur de la répression et des purges, mais aussi des clefs de compréhension pour mieux aborder l’évolution des territoires est-européens jusqu’à la Seconde guerre mondiale."

Guerres-et-conflits.over-blog.com, 28 avril 2012.

 

« L’ouverture des archives tant vantée n’a que parcimonieusement concerné celle de la Tcheka et des structures qui lui ont succédé. Le livre d’Alain Blum et de Yuri Shapoval est l’un des rares qui permettent d’approcher au plus près son travail. »

Vingtième siècle. Revue d’histoire, François-Xavier Nérard, avril 2013.

Les médias en parlent