Sous la direction de Sylvie Brodziak, Samuël Tomei

La pensée politique de Clemenceau

22,00 (Disponible en numérique)

Clemenceau n’a pas théorisé son action, ni laissé de texte fondateur sur sa pensée politique. Ne se trouvent que des traces dispersées, exploitées ici pour approcher au plus près la pensée, mouvante et complexe, de cet homme politique dont beaucoup se réclament, encore aujourd’hui.
On découvre un Clemenceau plus girondin que jacobin, soucieux de promouvoir une décentralisation poussée, des universités libres ; un homme d’action s’offusquant moins des caricatures dont il pouvait être l’objet que de ses portraits sculptés ou peints, craignant d’être figé dans une posture. Peu à peu sont dressés les contours d’une République idéale à travers sa lecture des moments forts de l’histoire française, sa conception des institutions, de la question sociale, de l’éducation ou de la religion… Enfin est étudié le Clemenceau pensant et agissant à l’étranger – ses réflexions sur l’Amérique latine, l’Asie ou le Levant sont saisies avec précision –, ainsi que sa réception au-delà des frontières – notamment au Royaume-Uni et en Allemagne.
Un portrait original du Tigre.

Avec les contributions de Jean-Jacques Becker, Serge Berstein, Jean-Pierre Chevènement, Jean-Noël Jeanneney, Gérard D. Khoury, Gerd Krumeich, Mona Ozouf, Yves Saint-Geours, Matthieu Séguéla, Bertrand Tillier, David Watson, Michel Winock.

Sous la direction de Sylvie Brodziak, Samuël Tomei

9782271131386
20/02/2020
208
14 x 22 cm

« Un bon et agréable complément aux différents ouvrages parus ces dernières années sur Clemenceau, permettant de mieux comprendre celui qui fut aussi « le Père la Victoire ». »

Guerres et Conflits, 18 mars 2020

« S’appuyant sur des traces dispersées du Tigre [les auteurs] s’associent pour approcher au plus près sa pensée, mouvante et complexe, examinant tant sa vision de la France que ses réflexions sur le monde et sa réception au-delà de nos frontières. »

Bulletin quotidien, avril 2020

« Remarquable ouvrage que La pensée politique de Clemenceau ! Il ne s’agit pas d’apprécier ou non le personnage politique, mais de le comprendre. »

La Raison, mai 2020

Les médias en parlent