Le vestiaire des totalitarismes

23,00 (Disponible en numérique)

Camicera nera des fascistes italiens ou chemises brunes des nazis, veste Mao ou béret étoilé du Che, foulard rouge des Komsomols en URSS ou bleu des Pionniers en RDA, krâma cambodgien : tous ces vêtements sont emblématiques des totalitarismes du XXe siècle. Symboles politiques, ils ont convoqué des imaginaires et véhiculé des idéologies.
L’attention souvent scrupuleuse portée par les différents régimes – fascistes ou communistes – à la codification et à l’uniformisation des apparences invite à explorer toutes les facettes de ce langage du pouvoir.
Témoin et instrument d’une volonté prométhéenne d’emprise et de contrôle, signe d’appartenance et de solidarité mais aussi de hiérarchie et de soumission, d’assujettissement et d’exclusion, le vestiaire a permis d’encadrer toutes les sphères de la vie sociale, d’exalter les valeurs et idéaux politiques, de donner à voir une communauté unie derrière son chef.
Comment les populations ont-elles vécu l’obligation de porter telle ou telle pièce d’étoffe ? Quels furent les effets réels du port de ces vêtements ? Autant de questions permettant de comprendre davantage les processus d’embrigadement et d’oppression des populations, ainsi que leurs limites.

Sous la direction de Bernard Bruneteau, François Hourmant

9782271129116
25/05/2022
288
15 x 23 cm
Les médias en parlent