L'économiste, la cour et la patrie

L’économiste, la cour et la patrie

28,00 (Disponible en numérique)

La science économique est devenue la forme dominante du discours politique. Elle se présente pourtant volontiers comme le plus neutre et impartial des savoirs. Que signifie cette dénégation du politique de la part d’une science si intimement liée au champ du pouvoir ? Arnault Skornicki propose un détour historique par la France des Lumières pour mettre au jour l’impensé de ce qui n’était pas encore une discipline universitaire, mais un simple genre intellectuel.

 De la naissance du libéralisme d’État au Dialogue sur le commerce des blés de Galiani, de la science du commerce aux luttes entre Turgot et Necker en passant par la Physiocratie, le xviiie siècle apparaît en effet comme une période clé pour l’économie politique. Savants, hommes de lettres, philosophes et administrateurs mettent leur intelligence au service des Lumières qui s’officialisent et d’un État éclairé qui tente de se réformer. L’économie politique finira par accéder aux sommets du pouvoir, pour ne plus jamais les quitter. Une étude ambitieuse pour comprendre la naissance du libéralisme.

  • Arnault Skornicki

    Arnault Skornicki est docteur en science politique, maître de conférences à Paris Ouest Nanterre et chercheur au Groupe d’Analyse Politique (GAP).

,
9782271072382
Culture et société
10/11/2011
448
15.0 x 23.0 cm

Arnault Skornicki est l’auteur d’une tribune paru dans L’Humanité le 29 novembre 2011, "De Louis XVI à Nicolas Sarkozy, la science économique au pouvoir".

 

"Le discours économique qui naît dans la France du XVIIème siècle a d’abord un objectif politique : remettre en cause l’ordre absolutiste organisé autour de la société de cour. Telle est la thèse passionnante de ce livre."

Christian Chavagneux, Alternatives économiques, décembre 2011

 

"L’ouvrage sera donc utile à ceux d’entre eux qui, sans être hostiles à l’histoire intellectuelle et la sociologie politique, ne la pratiquent pas ou peu dans leurs travaux. Mais il a surtout le mérite de s’adresser à un public beaucoup plus large de chercheurs et d’étudiants qui souhaiteraient se familiariser avec l’usage politique des idées économiques dans la France des Lumières, sans avoir à entrer dans des considérations par trop analytiques."

Arnaud Orain, La viedesidées.fr, 8 mars 2012

 

Arnaud Skorniki était l’invité d’Alexis Fournol sur Fréquence protestante dans l’émission "Licences politiques" le 31 mars 2012.

Les médias en parlent