Mémoires de teinture

Mémoires de teinture

Voyage dans le temps chez un maître des couleurs

29,00

Bleu, Écarlate, Cramoisi, Pourpre, Prune, Noisette, Tabac, Café… Les noms de couleurs des anciennes étoffes semblent parler d’eux-mêmes. Et pourtant, que d’efforts, d’imagination et de raffinement dans le métier de teinturier ! Ce manuscrit du XVIII siècle, pieusement conservé par une ancienne famille de drapiers du Languedoc, nous introduit dans cet univers où la maîtrise des couleurs décide du succès. Un trésor réunissant quatre précieux mémoires consacrés aux recettes de teinture des draps destinés aux « Échelles du Levant ». Pour chacune des teintes, les échantillons correspondants : cent soixante dix-sept pétales veloutés d’un fin drap de laine, à la fraîcheur éclatante.
Ce carnet de teinturier ne comporte aucune signature, aucune date, aucune mention de lieu. Autant d’énigmes que Dominique Cardon s’efforce de résoudre. Commentant et précisant le texte, l’éminente historienne des techniques nous guide sur les lieux de la manufacture royale de Bize, dans le Minervois, entreprise florissante au milieu du XVIIIe siècle, sur les traces d’un virtuose des couleurs, amoureux de ses étoffes et de son métier…
Le premier traité publié sur la teinture des draps de laine écrit par un maître en activité.

  • Dominique Cardon

    Historienne et archéologue, Dominique Cardon étudie les textiles et leur teinture par les colorants naturels dans une approche transdisciplinaire ...

9782271079640
07/11/2013
416
14.0 x 22.0 cm

« Tel un fin limier, Dominique Cardon relie les fils de cette histoire, dans le but de résoudre les énigmes posées par l’anonymat de l’auteur et l’absence de datation et de lieux connus dans le manuscrit ! »

Midi Libre, 29 novembre 2013

 

Mémoires de teinture est « L’essai du jour »  de Jacques Munier France Culture, vendredi 29 novembre 2013.

 

« Le premier traité publie sur la teinture des draps de laine écrit par un maître en activité. »

Maisons Cosy, janvier – février 2014

 

« On a là un exemple concret des fraudes pratiquées à divers stades par la « fabrique » carcassonnaise à la fin du XVIIIe siècle, fraudes qui furent l’une des causes de la crise survenue dans notre ville à la veille de la Révolution, les clients orientaux grugés s’adressant par la suite aux concurrents anglais ou hollandais. »

Claude Marquié, La Dépêche du Midi, 6 janvier 2014.

 

« L’historienne Dominique Cardon décrypte ce manuscrit qu’elle a découvert et qui révèle la recette des colorants utilises au XVIIIe siècle ».

Sciences et avenir, février 2014.

 

Dominique Cardon était l’invitée de Caroline Lachowsky sur RFI dans « Autour de la question » le 8 avril 2014.

 

« Dominique Cardon, spécialiste reconnue des techniques anciennes de la production textile, en évoquant sa première rencontre avec les mémoires dont elle assure aujourd’hui l’édition critique, place ce commencement sous la double égide du choc intellectuel, et de l’éblouissement esthétique. […] On le voit, Dominique Cardon fait bien plus que nous offrir un exemple d’archéologie industrielle, bien plus aussi qu’ajouter une contribution originale à l’histoire des techniques. »

Marc Vigié, Historiens & Géographes, mai – juin 2015

Du même auteur
Les médias en parlent