Paris romantique

Paris romantique

Tableaux d’une ville disparue

22,00 (Disponible en numérique)

Eugène Sue en a décrit les bas-fonds, Victor Hugo les barricades, Musset les femmes et les jardins. Balzac en fit une pièce maîtresse de son oeuvre, entre splendeurs et misères des ambitions qui se heurtent, des illusions qui s’évanouissent, de l’argent qui élève et corrompt. C’était le Paris romantique, le Paris des mansardes et des grisettes, des faubourgs et des barrières d’octroi. Une capitale qui n’avait guère changé depuis l’Ancien Régime et que les travaux du baron Haussmann défigureront à jamais.
Sylvain Ledda fait revivre cette ville disparue, dévoilant les visages de Paris sous la Restauration et la monarchie de Juillet, des rituels de la vie sociale aux événements qui firent date. Une belle étude en forme de promenade littéraire et historique qui explore les lieux emblématiques du Paris romantique : le boulevard, les jardins, mais aussi les lieux de légendes urbaines, telle la maison du bourreau, objet de fascination et de répulsion. Le livre part aussi à la rencontre de quelques figures du Paris de 1830, poètes, dandys, inconnus en quête de gloire, criminels dont on relate les exactions dans les colonnes des journaux.
D’une scène de théâtre à un salon mondain, d’un magasin de nouveautés à une allée du Luxembourg, chaque page invite à redécouvrir Paris à une époque décisive de son histoire.

  • Sylvain Ledda

    Professeur de littérature française à l’université de Rouen, Sylvain Ledda est spécialiste du romantisme ...

,
9782271079282
07/11/2013
464
14.0 x 22.0 cm

  • Presse:

 

« Paris est une ville littéraire. La formule n’a sans doute jamais été aussi vraie qu’à l’époque romantique. Sylvain Ledda nous le démontre avec beaucoup de conviction et un vrai bonheur de plume dans cet essai qui, sans l’ombre d’une nostalgie, nous immerge dans une capitale de mots, de gestes et de postures. »

Laurent Lemire, Livres Hebdo, le 1er novembre 2013.

 

Paris romantique a été chroniqué par Jacques Munier dans « L’essai et la revue du jour » sur France culture le 8 novembre 2013.

 

« Un parcours fin et nostalgique dans la cité foisonnante d’avant Haussmann, entre boulevards, jardins, faubourgs, parmi dandys, criminels, bourgeois, poètes et grisettes.. »

Les Echos supplément, 21 novembre 2013

 

« Chaque page de ce livre invite à redécouvrir une ville à la fois littéraire et poétique, à une époque décisive de son histoire. »

A Paris, janvier 2014

 

« Au fil de promenades littéraires et historiques, l’auteur nous fait revivre un Paris que les « embellissements » d’Haussmann feront bientôt disparaître. »

Noëlle Joly, Le Spectacle du Monde, décembre 2013.

 

« Le machiniste, Sylvain Ledda, se laisse savamment aller à sa fantaisie, avec un goût prononcé pour le fashionable (description
amusée des boulevards) et le macabre (pages à faire frémir sur le choléra de 1832 ou sur les exécutions publiques). »

L’Humanité supplément (Les lettres françaises), 6 février 2014

 

« Une évocation du Paris du XIXe siecle ses peintres, ses salons mondains ses jardins, mais aussi ses légendes qui ont inspiré les plus grands écrivains. Passionnant  »

Aéroports de Paris Lyfestle, février 2014.

 

  • Radio, télé:

 

Sylvain Ledda était l’invité de Michel Field dans « Historiquement show » sur Histoire le 17 janvier 2014.

 

 

Les médias en parlent