Penser l’histoire de l’Afrique

8,00 (Disponible en numérique)

Retraçant un parcours de recherche qui l’a mené de l’Afrique du Sud au Maroc en passant par l’Éthiopie, François-Xavier Fauvelle fait ressortir les enseignements d’une histoire qu’il n’est plus permis de nier ou d’ignorer.
Il pointe les défi s d’une documentation fragmentaire qui suppose d’employer fouilles archéologiques et écrits anciens, traditions orales et usages contemporains du passé, tout en déconstruisant les représentations héritées des siècles de la traite des esclaves puis du colonialisme.
Apparaissent alors les richesses d’une histoire marquée par une singulière diversité d’économies, de langues, de croyances religieuses et de formations politiques.
Réinscrite dans ses interactions avec les mondes extérieurs, cette histoire renouvelle notre compréhension des mondes africains anciens et permet de repenser les phénomènes globaux, tels ceux du Moyen Âge, à partir de l’Afrique.

  • François-Xavier Fauvelle

    Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Histoire et archéologie des mondes africains », François -Xavier Fauvelle a notamment publié Le Rhinocéros d’or ...

9782271142627
Les Grandes Voix de la Recherche
31/03/2022
98
12 x 18 cm

« Retraçant un parcours de recherche qui l’a mené de l’Afrique du Sud au Maroc en passant par l’Éthiopie, François-Xavier Fauvelle fait ressortir les enseignements d’une histoire qu’il n’est plus permis de nier ou d’ignorer. Il pointe les défi s d’une documentation fragmentaire qui suppose d’employer fouilles archéologiques et écrits anciens, traditions orales et usages contemporains du passé, tout en déconstruisant les représentations héritées des siècles de la traite des esclaves puis du colonialisme. »

Fabula, le 1er avril 2022.

François-Xavier Fauvelle était l’invité de Pierre-Édouard Deldique sur RFI, dans l’émission « Idées », le 8 avril 2022.

« À travers un parcours de recherche mené d’un bout à l’autre du continent africain, l’auteur du célèbre Rhinocéros d’or {2013)revient sur « l’incroyable richesse de l’histoire de t’Afrique antique et médiévale», mais aussi sur la place de ce continent dans la conversation des savoirs, où 2500 langues sont parlées. Des savoirs renouvelés qu’il faut selon lui rendre disponibles à un public plus large que celui des seuls spécialistes, l’histoire de l’Afrique étant largement ignorée. »

B.A., Sciences et Avenir La Recherche, édition mai 2022.

« Les sociétés africaines ne sont pas, par essence, des sociétés de l’oralité. Elles aussi ont laissé des traces écrites et des vestiges. »

François-Xavier Fauvelle accordait un entretien à Christophe Lucet, Sud-Ouest, le 24 avril 2022.

 

Les médias en parlent