Politique du cinéma iranien de l’âyatollâh Khomeyni au président Khâtami

32,00 (Disponible en numérique)

Épuisé

 

Par le nombre et la qualité des oeuvres réalisées, la variété des thèmes explorés et le foisonnement de ses réalisateurs, le cinéma iranien s’affirme comme l’un des plus dynamiques du monde. Rien ne laissait supposer que ce cinéma survivrait à l’épreuve de la révolution islamique de 1979 ni que la République islamique voudrait en faire un des principaux outils de l’islamisation de la société et ce, au moins jusqu’en 1997. Sur la base d’une analyse filmographique de plus de trois cents titres, l’auteur recense les thématiques et les personnages marquants du cinéma iranien. Elle met en lumière les réponses apportées à la censure par des réalisateurs aussi différents qu’Abbbas Kiarostami, Jafar Panahi, Ebrahim Hatamikia, etc. qui vont de la création d’un cinéma en harmonie avec la morale islamique à la recherche de formes artistiques nouvelles.

  • Agnès Devictor

    Maître de conférences HDR à l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne.

,
9782271062550
02/09/2004
228
17.0 x 24.0 cm
Du même auteur
Les médias en parlent