Bergson ou l'humanité créatrice

Bergson ou l’humanité créatrice

25,00

Y a-t-il une pensée consistante de l’art chez Bergson ? Existe-t-il une « philosophie politique » bergsonienne ? Ces deux questionnements, apparemment distincts, sont bel et bien traités et reliés chez l’auteur. Ils trouvent leur fondement au coeur d’une conception de l’homme, dont les contours sont tracés dans L’Évolution créatrice à l’intérieur du problème métaphysique de la vie. Partant de la question anthropologique, telle qu’elle se pose à partir de l’affirmation théorique du concept de création, Nadia Yala Kisukidi propose une lecture originale de Bergson perturbant les frontières de chaque livre et développant de nouveaux axes problématiques : peut-on parler d’un humanisme bergsonien ? Quels sont les enjeux psycho-sociaux d’une compréhension de l’homme centrée sur le concept de création ?

L’artiste figure-t-il un modèle singulier d’humanité ? Pourquoi la promotion de la démocratie et des Droits de l’Homme tient-elle tout autant de la proposition politique effective que de la réaffirmation nette des résultats de la métaphysique de la vie ?

Si la question de l’art a pu sembler opaque à cause d’une absence de livre, et si celle de la politique apparut suspecte du fait de son ancrage dans la philosophie de la vie et des engagements de l’auteur au XXe siècle, cet ouvrage, en montrant que le problème de l’émancipation de l’homme constitue une des inquiétudes du bergsonisme, se présente comme une contribution majeure au renouveau des études bergsoniennes.

  • Nadia Yala Kisukidi

    Nadia Yala Kisukidi, agrégée, docteur en philosophie, enseigne l’éthique à l’université de Genève.

,
9782271078957
03/10/2013
308
15.0 x 23.0 cm

  • Presse :

 

« À travers une lecture originale de l’oeuvre du philosophe de la durée, c’est précisément ce que Bergson ou l’humanité créatrice met très clairement en lumière. En saisissant  » l’unité d’intuition qui est aussi une unité d’impulsion  » de cette pensée, Yala Kisukidi permet tout à la fois de mesurer le souffle libérateur qu’elle recèle et la stérilité des révoltes sans horizon. »

Stéphanie Favreau, Non Fiction, 18 février 2014.

 

« Le lecteur séjournera, accompagné par cette éclaireuse à la pédagogie assumée, dans les transversales d’une « métaphysique de la vie créatrice »

François-Xavier Akono, Études, mai 2014.

Nadia Yala Kisukidi accordait un entretien-vidéo à Valérie Marin la Meslée et Victor Boisson pour Le point Afrique le 27 octobre 2016.

  • Radio :

Nadia Yala Kisukidi était l’invitée d’Adèle Van Reeth sur France Culture dans l’émission « Les Nouveaux chemins de la connaissance », mardi 14 avril 2015.

Nadia Yala Kisukidi était l’invitée de Raphaël Enthoven sur France Culture dans l’émission « Le pouvoir imaginaire », dimanche 28 jun 2015.

Les médias en parlent