Elizabeth Anscombe

Elizabeth Anscombe

L’esprit en pratique

25,00

Elizabeth Anscombe (1919-2001) est l’une des grandes philosophes britanniques du xxe siècle. Influencée par Aristote et la scolastique médiévale, mais surtout par son maître Ludwig Wittgenstein, elle a renouvelé les débats en philosophie de l’action et en philosophie morale.

L’action est un sujet de perplexité pour le philosophe car, irréductible à un mouvement sans agent, elle engage une volonté, des intentions et des valeurs morales. Elle se situe donc entre philosophie de l’esprit et philosophie morale : préciser le rôle de la volonté et des intentions dans l’action nous éclaire sur les degrés de responsabilité – en particulier morale – de l’agent.

Dès lors, comprendre comment s’intriquent la spontanéité de l’action et sa dimension téléologique devient un enjeu majeur de la philosophie.

L’esprit en pratique explique pourquoi la philosophie de l’esprit selon Anscombe doit opérer un détour par la philosophie de l’action et décrire le « mental » dans ce qu’il a de visible. Mais aussi pourquoi toute considération sur l’éthique impose de s’appuyer sur une vision claire des motifs de l’action et du type d’agent qui en est le moteur.

En s’inscrivant pleinement dans les débats actuels sur la subjectivité, l’intentionnalité, la responsabilité, la philosophie d’Anscombe renouvelle en profondeur la notion d’intention.

  • Valérie Aucouturier

    Valérie Aucouturier est docteure en philosophie, ses travaux portent sur l’intentionnalité pratique et l’épistémologie de la psychologie ...

9782271073532
10/01/2013
400
14.0 x 22.0 cm

Valérie Aucouturier était l’invitée de François Noudelmann sur France Culture dans l’émission « Le Journal de la philosophie » du mardi 5 mars 2013, de 10h50 à 11h.

 

« Une façon de philosopher qui s’efforce d’éclairer le champ de nos pratiques, plutôt que d’y semer des concepts plus ou moins convaincants. »

N.J., Sciences Humaines, avril 2013.

 

« Valérie Aucouturier expose avec clarté la pensée complexe et souvent asystématique de cette philosophe en faisant preuve d’un grand souci pédagogique, de l’organisation de ses analyses jusqu’au lexique fort instructif à la fin de l’ouvrage. »

Gerhard Schwezer, Études, juillet/août 2013.

 

« Elizabeth Anscombe, figure maîtresse de la philosophie analytique et de la philosophie de l’action. »

L’Homme Nouveau, août 2013.

 

« E. Anscombe recommande d’abandonner la morale, qu’elle juge obsolète, pour y substituer une éthique des vertus qui s’inspire des individus ou des actes que nous pouvons prendre comme modèles de nos comportements. Une telle éthique suppose cependant que l’on change notre manière de concevoir la relation entre l’esprit et le corps. »

Damien Couet, La vie des idées, 14 novembre 2013

Les médias en parlent