Politiques de la vulnérabilité

Politiques de la vulnérabilité

25,00 (Disponible en numérique)

En une vingtaine d’années, la notion de vulnérabilité est devenue omniprésente dans le débat public et les discours politiques. On ne compte plus le nombre de références aux groupes, populations ou personnes dites « vulnérables ». Mais en quoi consiste cette vulnérabilité à laquelle il est fait référence ? Et quelles en sont les implications morales et politiques ? C’est à ces questions que ce livre
est consacré.
Penser la vulnérabilité exige de naviguer entre plusieurs écueils. Il faut à la fois reconnaître qu’elle constitue une structure d’existence commune, à ce titre universellement partagée, sans toutefois omettre de prendre en compte ses variations différentielles et sa distribution inégalitaire, soit le fait que certaines personnes sont rendues particulièrement vulnérables par certains types d’organisation sociale. Aussi faut-il appréhender la vulnérabilité à partir d’une double perspective, philosophique et sociologique. Il sera alors possible de définir une politique de la vulnérabilité, visant la reconnaissance de notre fragilité commune et la lutte contre les processus sociaux qui induisent son intensification.

  • Marie Garrau

    Marie Garrau est maîtresse de conférences en philosophie sociale et politique à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne et membre de l’Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne.

9782271090805
CNRS Philosophie
16/05/2018
370
15.0 x 23.0 cm

« Dans son essai, Marie Garrau envisage la notion de vulnérabilité sous tous ses aspects, politique, philosophique, sociologique et moral afin de proposer une forme de démocratie plus humaine. »

Robert Maggiori, Libération, 21 juin 2018

Les médias en parlent