Le nouvel âge spatial

Le nouvel âge spatial

De la Guerre froide au New Space

20,00

L’histoire de la conquête spatiale est née de la Guerre froide : Spoutnik, Gagarine, Armstrong… les États-Unis et l’URSS rivalisent d’ingéniosité, talonnés par une Europe, qui, sous l’impulsion du général de Gaulle, entend bien ne pas demeurer en reste. À l’époque, la question du coût, ou de l’utilité, de tel ou tel programme ne se pose pas, et, hors l’enchantement du monde et le geste symbolique, le premier pas de l’Homme sur la Lune n’a, en vérité, « servi » à rien. Il s’agit d’abord de communication politique.

Quand cette rivalité historique s’apaise, la course aux étoiles marque le pas. La navette spatiale, fleuron de la technologie américaine, devient objet de musée, sa concurrente soviétique ne sera jamais utilisée, et l’exploit d’envoyer des êtres humains sur la Lune est désormais hors de propos.

L’arrivée de nouveaux acteurs, étatiques d’abord, comme la Chine, l’Inde, le Japon, privés ensuite, comme la société SpaceX du milliardaire Elon Musk, modifie la donne, et relance la course.

Mais les temps ont changé. L’esprit de découverte et d’exploration ne peut justifier à lui seul la mise au point de programmes ambitieux. Les investissements publics sur les grands programmes sont de plus en plus contestés, et la plupart des agences spatiales doivent justifier leur existence par les bienfaits qu’elles apportent ou pourraient apporter à l’économie.

C’est l’histoire de ce changement radical de paradigme que Xavier Pasco raconte ici.

  • Xavier Pasco

    Spécialiste de la politique spatiale américaine, Xavier Pasco est docteur en science politique et directeur de la Fondation pour la recherche stratégique.

9782271089496
27/04/2017
192
14.0 x 22.0 cm

« Le chercheur Xavier Pasco retrace l’histoire de la conquête spatiale et dessine ses nouveaux enjeux dans un dense essai sur l’espace et ses nouveaux enjeux. »
Le Monde, Marc Semo, 29 juin 2017.

« Xavier Pasco part du constat que les agences sont confrontées à la réalité du capitalisme, devant justifier leur existence par les bien faits qu’elles apporteraient a l’économie. L’auteur aborde ainsi la naissance de l’activité spatiale, ses évolutions, ses crises, ses transformations. Selon lui, elle ne devrait pas redevenir prioritaire, la societe n’étant plus intéressée par l’exploration. ll invite alors à repenser le lien entre les deux. »

Carto, septembre-octobre 2017.

« L’analyse, qui interpelle par sa grande clarté et sa profondeur, est organisée selon trois niveaux superposés de lecture, lesquels constituent autant de clés de compréhension de l’histoire spatiale. »

Guilhem Penent, Politique-étrangère.com, avril 2018.

« Un essai profond. »

Jacques Arnould, La Recherche, juin 2018.

Xavier Pasco a accordé un entretien à Jacques Massey pour la revue l’Eléphant en janvier 2019.

Propos de Xavier Pasco dans 01 Net, octobre 2020.

Xavier Pasco a été reçu par Ali Laïdi sur France 24, le 23 août 2017.

Xavier Pasco était l’invité de Marie-France Chatin sur RFI dans l’émission « Géopolitique, le débat », dimanche 19 novembre 2017.

Xavier Pasco était l’invité de Guillaume Erner sur France Culture, dans « La Question du jour », le 21 juin 2018.

Xavier Pasco était l’invité de Christine Ockrent sur France Culture dans l’émission « Affaires étrangères », le 29 septembre 2018.

« Malgré un renouveau de cet « esprit de découverte », la légitimité de la conquête spatiale tend à être toujours plus contestée. Un récit critique qui interroge sur l’immense place qui lui a été donnée par les gouvernements, mais aussi les scientifiques et les entreprises privées au cours des dernières décennies. »

N.C., Socialter, décembre 2021 – janvier 2022.

« Les citoyens eux-mêmes doivent à présent s’emparer de ces questions, dont certaines mériteraient débat. Aux États-Unis, des associations traduisent en justice Elon Musk pour son projet Starlink d’installation de dizaines de milliers de nano-satellites de communication, afin de connecter intégrale ment la Terre à Internet. Leur motif : l’espace est un bien commun, il relève du patrimoine de l’humanité. »

Entretien de Xavier Pasco dans Télérama, édition du 15 au 21 janvier 2022.

Les médias en parlent