Israël-Palestine

Israël-Palestine

Les enjeux d’un conflit

22,00

Le conflit israélo-palestinien focalise l’attention et entretient les passions bien plus que n’importe quel autre conflit armé et meurtrier, parce que le périmètre où il se déroule, si restreint soit-il, est perçu comme un des berceaux de la civilisation, parce qu’y sont nés ou s’y sont développés trois monothéismes, le juif, le chrétien et le musulman. Terres de paradoxe, Israël et la Palestine sont aujourd’hui le lieu où se jouent les scènes les plus violentes de l’affrontement de deux nationalismes, en une époque, pourtant, où les frontières s’estompent, où le monde se globalise et où de nouvelles technologies abolissent nos horizons d’antan, en une époque où le nationalisme lui-même, invention du xixe siècle, pourrait paraître anachronique. Les Palestiniens demandent un État, et les Israéliens revendiquent leur droit à perpétuer le leur, sans doute légitimement, mais sans pouvoir admettre que ce qu’exigent leurs adversaires n’est pas moins justifié. 

Alors que la paix semble encore une lointaine utopie, dans les interstices, à peine visible et pourtant cruciale, se trame malgré tout l’autre face du conflit, celle des enjeux possibles, des affiliations, des rapprochements, des rapports de force, des frictions identitaires, des transgressions, des villes qui s’affirment, des savoirs qui résistent à l’occupation et à la guerre. Les auteurs de cet ouvrage, à la lumière de travaux novateurs, s’attellent, avec nuance et non sans liberté, à rendre tout cela intelligible, pour que l’avenir ne se confonde pas seulement avec affect, discours convenus, propagande et idéologie.

  • Esther Benbassa

    Est directrice d’études à l’École Pratique des Hautes Études (Sorbonne) où elle est titulaire de la chaire d’histoire du judaïsme moderne, et directrice du Centre Alberto-Benveniste d’études sépharades et d’histoire socioculturelle des Juifs ...

,
9782271070579
04/11/2010
304
15.0 x 23.0 cm

« C’est un recueil d’articles essentiellement rédigés par de jeunes universitaires français. »

Emmanuel Riondé, Regards, le 4 février 2011

 

« Voici un livre a la fois difficile et utile. Il vise à dépasser « la vulgate médiatique habituelle ou les propos du Commerce » autour du conflit israélo-palestinien »

Henrik Lindell, Témoignage chrétien, le 3 février 2011

 

Esther Benbassa était l’invité de Caroline Delage sur Public Sénat dans l’émission « Paroles du monde », jeudi 16 décembre 2010

 

Esther Benbassa était l’invité de Michel Field sur LCI dans le « 17-20 », lundi 13 décembre 2010

 

Entretien d’Esther Benbassa dans Nice-Matin et Var Matin, le 6 décembre 2010

 

Esther Benbassa a participé à l’émission « Géopolitique, le débat » de Marie-France Chatin sur RFI, le 5 décembre 2010

 

« La multiplicité des points de vue et des analyses fait toute la richesse de cet ouvrage de réflexion sur l’une des actualités les plus brûlantes du siècle ».

Françoise Germain-Robin, L’Humanité, le 3 décembre 2010

 

Esther Benbassa et Dominique Vidal  étaient les invités, de 17h à 18h, de l’émission « Plan B… Pour Bonnaud » sur Le Mouv, le 2 décembre 2010

 

« Au-delà de l’examen très détaillé des stratégies et déséquilibres des deux camps, s’y trouve posé de manière réflexive le problème de l’honnêteté du regard journalistique. »

André Masse-Stamberger, Le Quotidien du Médecin « Idées », le 30 novembre 2010

 

Djilali Benchik consacre à l’ouvrage sa chronique « Au fil des pages » sur Radio Orient, le 30 novembre 2010

 

« Israël-Palestine. Les enjeux d’un conflit n’est pas un livre à lire d’une seule traite. Il est préférable de le picorer, tant il est riche de témoignages non seulement puissants, mais fort bien informés. » 

Oumma.com, le 22 novembre 2010

 

Esther Benbassa, Mathieu Bouchard et Elisabeth Marteu étaient les invités de l’émission « Forum Débat » sur Beur-FM, le 4 novembre 2010

 

« Ces nouveaux immigrés, francophones, traditionalistes sur le plan religieux, ne nourrissant pas de complexes au sujet de leur judéité, insufflent une énergie nouvelle au judaïsme français sorti exsangue de la guerre, et le « rejudaisent » tout en changeant son profil. »

L’Ours, novembre 2010

Du même auteur
Les médias en parlent