Le retour des frontières

6,00 (Disponible en numérique)

La diffusion rapide du virus SARS-CoV2 nous a récemment rappelé la fonction protectrice de la frontière. Mais au-delà de cette situation pandémique, comment interpréter le retour des frontières constaté depuis quelques années ? Contrairement à ce que l’on croit souvent, cette réaffirmation des frontières, quand elles ne sont pas réduites à des murs mais envisagées en tant que limites, est une bonne nouvelle. Car une frontière a une histoire, c’est une institution issue de conflits et de traités, de négociations et de décisions. Abolir les frontières, c’est faire disparaître les États. Or, un monde sans frontières est un monde barbare, ce que l’horreur daechite nous avait rappelé.

  • Michel Foucher

    Géographe et ancien diplomate, Michel Foucher est titulaire de la chaire de géopolitique appliquée au Collège d’études mondiales (FMSH, Paris) ...

9782271133489
Débats
04/06/2020
64
12 x 17 cm

Michel Foucher a accordé un entretien à Agrobiosciences le 3 avril 2020

Michel Foucher a accordé un entretien à Gaïdz Minassian pour Le Monde, avril 2020

Michel Foucher a accordé un entretien à Laurent Greilsamer pour le 1, avril 2020

« Universitaire, diplomate, essayiste, l’auteur a la plume vigoureuse. […] Foucher montre que la disparition des frontières sert fréquemment de paravent à un humanisme qui liquide le politique au profit de l’économique et que, sans elles, le monde basculerait dans la barbarie et les conflits. »

Le Figaro Histoire, août 2020

Du même auteur
Les médias en parlent