Le culte du banal

De Duchamp à la télé-réalité

8,00

Si la banalité n’a pas d’histoire, en revanche le Culte du banal apparaît bien comme une obsession des artistes et des penseurs du xxe siècle. De Duchamp et ses ready-made à Warhol, qui abolit la frontière entre art et médias, de Perec et son infra-ordinaire aux sociologues du quotidien, les icônes de la modernité ont été les chantres de l’ordinaire.

Tous ont reconnu au banal une vertu subversive. Au travers du culte qu’ils leur vouaient, il s’agissait de contester les institutions en place : l’oeuvre, l’artiste, le musée ou les médias.

Aujourd’hui, la télévision et la télé-réalité s’emparent à leur tour du banal. Mais ce culte qu’elles lui vouent a-t-il encore une vertu corrosive ?

Un essai percutant sur les inversions d’un siècle.

  • François Jost

    Professeur émérite à la Sorbonne nouvelle-Paris III, sémiologue, fondateur du Centre d’Études sur les Images et les Sons médiatiques, François Jost est l’auteur de nombreux livres sur l’image et les médias, dont Les Nouveaux Méchants ...

9782271077318
Biblis
26/09/2013
130
11.0 x 18.0 cm
Du même auteur
Les médias en parlent